Togo : Hécatombe sur nos routes. 315 morts de Janvier à juin 2017 !

449

Togo, 315 personnes ont péri et 5.246 autres blessées dans 2.559 cas d’accidents selon les chiffres présentés à la presse ce 15 juin 2017 à Lomé par le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile.  Ces données concernent  la circulation routière entre le 1er janvier et le 11 juin 2017. A cette allure ces données sont inquiétantes pour la simple raison qu’en 2015 et 2016 le Togo avait enregistré respectivement 473 et 514 morts. A la tête des principales causes liées à ces accidents reviennent l’excès de vitesse et le non respect des feux tricolores et du code de la route.

Togo : Hécatombe sur nos routes. 315 morts de Janvier à juin 2017 !

La situation sur la sécurité routière et ferroviaire au Togo est déjà alarmante après le bilan des données enregistrées par la police nationale durant les six premiers mois depuis le début de l’année 2017.  Sur les 315 personnes qui ont péri durant cette période, le mois d’avril a été le plus mortel avec 101 morts enregistrés sur les routes au Togo. « Il faut un sursaut d’orgueil pour relever le défi car ce sont des causes que l’on peut éviter », a déclaré le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Colonel Yark DAMEHAME qui appelle les Togolais à prendre conscience des risques de la circulation pour réduire de façon considérable les cas d’accidents de circulation.

Togo : Hécatombe sur nos routes. 315 morts de Janvier à juin 2017 !

Comme les chiffres ne cessent de le prouver depuis une demi-décennie, les engins à deux roues c’est-à-dire les motos surtout sont impliqués le plus dans les cas d’accidents déjà enregistrés dans ce bilan semestriel. Avec un bilan de 189 morts causés par accidents impliquant les motos, les engins à deux roues ont causé 60% des morts. Ensuite,  viennent les véhicules légers qui sont impliqués dans plus de 27% de ces décès, puis les poids lourds suivent la liste. Il sied de mentionner que le grand contournement de Lomé fait plus de victimes que les autres boulevards et routes de la capitale togolaise. 08 morts ont été enregistrés sur le grand contournement parmi les 37 morts survenus à Lomé.

Cette conférence de presse a également permis d’exposer la situation de la criminalité, celle de l’opération entonnoir et surtout les sanctions infligées aux agents indélicats qui viennent s’ajouter à la liste habituelle. Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile prévoit des mesures draconiennes à venir. Il s’agit de l’institution prochaine de test de dépistage de drogue et d’alcool, la pose d’adhésifs réfléchissants sur les véhicules pour mieux les signaler la nuit et la généralisation des radars de contrôle routier.

Source : Helmut Pinto, Corps Diplomatic Togo

27Avril.com

LEAVE A REPLY