Togo-Ghana : fin de la visite de Nana Addo, quelles retombées pour les deux pays ?

100

Src: RT

AKUFO-ADDO Nana Addo  Dankwa , le   Président  de  la  République  du  Ghana  a effectué  du  02 au 04 mai 2017, une visite d’amitié et de travail au Togo sur invitation de son homologue togolais,    Faure  Essozimna  GNASSINGBE. Les deux chefs d’État ont échangé   sur  des  sujets  d’intérêt  commun  d’ordre  bilatéral,  touchant  les  secteurs  de  la sécurité,  l’immigration,  l’agriculture  et  l’eau,  la  santé,  le  commerce,  l’économie numérique,  l’environnement,  l’énergie,  le  transport  et  la  question  des  frontières maritimes renseigne le communiqué officiel. «   Ils  ont  également  abordé  des  questions  d’ordre  sous-régional, continental  et international. Plusieurs secteurs sont pris en compte. Voici pour vous les secteurs clés sur lesquels comptent s’appuyer les deux pays pour renforcer leurs relations.

 
Le secteur de   l’agriculture est le premier visé par  les  Présidents  AKUFO-ADDO  et GNASSINGBE qui   ont selon le communiqué « appelé  à  l’intensification  de  la  coopération  technique  et  à l’échange  d’expériences  entre  les  deux  pays,  notamment  en  aquaculture,  le développement des filières café,  cacao et  de  noix de  cajou ».

 

L’eau étant la vie comme le dirait un adage populaire, ces deux pays frères et amis en portent une attention particulière.

Il s’avère donc crucial d’accélérer  la  concrétisation  du  projet d’adduction  d’eau potable  de  Sogakopé-Lomé. Un projet qui sera créateur d’emploi, de richesses pour les populations bénéficiaires.

Dans  le  domaine  de  la  santé, « les  Présidents  AKUFO-ADDO et GNASSINGBE sont  convenus  de  renforcer  la  coopération  dans  le  domaine  de  la  lutte  contre  les épidémies  et  d’échanger  l’expertise  technique  en  matière  d’utilisation  pratique des cliniques mobiles ». Le Togo jouit d’une réputation internationale en matière de riposte et d’élimination de certaines maladies comme ce fut récemment le cas de l’éléphantiasis. Cette dernière prouesse a fait la fierté de l’organisation mondiale de la santé (OMS).

S’agissant de «  la  préservation  des  ressources  forestières,  les  deux Chefs  d’Etat  ont  exprimé  leur  détermination  à  renforcer  leurs  actions  pour lutter  contre  le  commerce  illicite  du  bois  et  demandé  aux  Ministres  concernés de mettre  en place  un  mécanisme  approprié à cette fin ».

 

Du côté  de  l’énergie,  l’accent est mis   sur  la  poursuite    du  programme  d’électrification  des localités  le  long  de  la  frontière  de  leurs  pays.  A  cette  fin,  le  Président  Faure Essozimna  GNASSINGBE  sait montrer favorable à une telle coopération surtout allant dans le sens de la construction du barrage hydroélectrique de Joale.

Concernant  le  secteur  des  mines,  les  deux  Chefs  d’Etat  ont  appelé  au  partenariat en  matière  de  recherches  minières  et  instruit  les  Ministres  à  procéder  à  des discussions  à ce sujet.

Il faut retenir la recherche  « des  sources  de  financement  dans  le cadre  de  la  CEDEAO  en  vue  de  la  construction  et  de  la  réhabilitation  de  la  voie terrestre Kémérida-Kara-Natchamba, au Togo, et Tatalé-Yendi, au  Ghana » dans   le  domaine  des  infrastructures  routières  afin de renforcer la proximité entre les deux pays.

 

Le Togo et le Ghana, au-delà des frontières artificiels sont liés par un seul et même cordon continental. Raison pour laquelle les mêmes peuples se retrouvent de par et d’autres des frontières. En avant la coopération Sud-Sud !

Source : www.lomeinfos.com