Togo : Edem Atantsi : « Awa-Nana est incompétente pour les réformes politiques au Togo »

306
On sait déjà depuis quelques jours que l’Alliance nationale pour le changement (ANC), le parti politique dont Jean-Pierre Fabre est le président, ne prendra pas part à l’atelier que le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) organise du 11 au 15 juillet prochains pour réfléchir sur les réformes politiques.

 

Ce jeudi, dans une émission en Mina (langue du sud du Togo) animée sur radio Victoire FM, Edem Abalo Atantsi, Secrétaire national aux affaires politiques de l’ANC a enfoncé le clou en doutant sérieusement des compétences de la présidente du HCRRUN, Daboya Awa-Nana.

 

« Mme Awa-Nana cautionne la dictature et est incompétente pour chercher à réfléchir sur les réformes politiques au Togo », a déclaré sans détours M. Atantsi avant de menacer tous ceux qui participeront à cette rencontre. Ils seront considérés comme des cautions à la dictature au Togo.

 

Avis est ainsi lancé aux partis de l’opposition qui ont été invités à ces assises de cinq (5) jours.

 

Et pour cause, le parti de M. Fabre n’a pas du tout  apprécié la réaction du HCRRUN à la suite du refus du chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, de prendre part aux manifestations officielles du 56ème anniversaire de l’indépendance du pays.

 

Autre argument avancé par le responsable de ce  parti pour douter de ce qui sera fait au cours de cette rencontre : « nous parlons des réformes depuis 10 ans et c’est maintenant qu’elle veut réunir les acteurs en vue d’une réflexion alors que l’Accord politique global (APG) a déjà identifié les réformes qui doivent être faites? », s’est-il interrogé.

 

Pour lui, il n’appartient pas au HCRRUN de faire les réformes. Ces dernières, selon lui,  sont du ressort des partis politiques, de l’opposition et du pouvoir en place.

 

A l’ANC, on estime que rien ne sortira de cette rencontre du HCRRUN. « Ils ont deux (2) idées : les réformes seront faites mais Faure Gnassingbé fera deux mandats de cinq ans ou un mandat de 10 ans. A cette réunion, ils cherchent à enterrer l’APG. Ils vont l’appliquer », a précisé le secrétaire national aux affaires politiques dudit parti.

 

Telli K.

 

Afreepress

Togosite.com

LEAVE A REPLY