Togo : Difficultés d’établissement et de renouvellement de pièces d’identité 20/09/2016

618

Par Marcelle Apévi

La Diaspora Togolaise entre duperie et abandon !
BABONI Hossein Fofana : « je veux jouir de mon droit en tant que togolais »

Togo : Difficultés d’établissement et de renouvellement de pièces d’identité                                                                             20/09/2016
Zangou Nitsè, la maman de Baboni Hossein Fofana

Au Togo, il n’est pas du tout facile de se faire établir ses pièces d’identité à savoir acte de naissance, acte de nationalité, carte d’identité, passeport… Il faut être courageux pour le faire. Si cette réalité est un calvaire que les togolais restés au pays vivent au quotidien, c’est un cauchemar pour la diaspora, surtout pour ceux qui ont quitté le Togo dans les années 1990 où les papiers n’étaient pas encore informatisés. Avec le nouveau système d’informatisation en la matière, il leur est très difficile de renouveler ces pièces via les Ambassades qui ne sont que de véritables caisses d’enregistrement. BABONI Hossein Fofana togolais vivant en Allemagne depuis 1994 raconte sa mésaventure sur la question et appelle au secours. Il en a besoin pour se rendre au chevet de sa mère souffrante.

Ils sont plus de deux millions de togolais à vivre à l’étranger et à bosser dur dans leur pays d’accueil respectif pour subvenir aux besoins de leur famille resté au pays. Plusieurs dizaine de milliards de francs cfa sont injectés chaque année par la diaspora togolaise pour booster l’énergie économique. Malheureusement, ces apports ne leur profitent nullement puisqu’ils n’arrivent même pas à jouir de leur droit en tant que togolais. En dehors de projets flatteurs à l’instar de “Réussite Diaspora” initiés par le gouvernement pour bluffer ces dignes fils et filles de la nation, aucune disposition n’est prise pour garantir et faciliter la pleine jouissance de leur droit notamment de vote et de nationalité. Nombreux sont ceux qui en payent le lourd tribut. BABONI Hossein Fofana fait parti de ces togolais qui se battent depuis plus de dix ans pour se faire établir la carte nationale d’identité et le passeport en remplacement des précédents perdus. Malheureusement, ses efforts se heurtent au mépris de l’Ambassade du Togo en Allemagne qui semble n’être qu’une caisse d’enregistrement.

Depuis 1994 que BABONI Hossein Fofana a quitté le pays à la recherche d’un eldorado qu’il a fini par trouver en Allemagne, sa grande bataille a été et continue d’être l’établissement de sa carte d’identité et son passeport togolais. Même s’il ne parvient toujours pas à obtenir gain de cause, il ne faiblit pas non plus. Depuis qu’il a perdu son passeport et fait une déclaration de perte, ses efforts pour établir un nouveau passeport son voués à l’échec. Au niveau de l’Ambassade du Togo en Allemagne, BABONI Hossein Fofana a fait des pieds et des mains pour entrer dans son droit. Hélas, “Ce n’est pas possible” est la seule réponse que les agents de l’Ambassade lui balance en pleine figure.

En réalité, ce togolais ne demande qu’à rentrer au pays pour être au chevet de sa mère souffrante de cancer de l’utérus, après amputation de son pieds suite au diabète. Comme tout enfant digne au monde, rien n’est plus important que d’être présent et d’assister son parent en ces moments difficiles où les adieux peuvent intervenir à tout moment. Cependant, il ne peut descendre au pays sans cette pièce importante de voyage. Et surtout que sans son passeport, oser descendre au Togo serait faire ses adieux à cette nouvelle vie entamée en Allemagne depuis 1994, la piste de l’établir via l’Ambassade mérite d’être exploitable.

Son récit : “…J’ai quitté l’Afrique depuis 1994, le temps de Papa Eyadema… Je suis parti à la police avec un papier que la justice Allemande m’a délivré. La police m’a demandé d’envoyer mon passeport togolais. Malheureusement j’ai fait mon passeport depuis 1994. J’ai envoyé ça au pays et c’est perdu. J’ai fait la déclaration de perte. Je suis parti à l’Ambassade du Togo à Berlin à 5 heures de routes de mon lieu d’habitation. Avant de m’y rendre, j’ai appelé un frère. Dans les discussions, je lui ai fait savoir que j’ai tous les autres papiers c’est-à-dire l’acte de naissance et la nationalité. Une fois à l’Ambassade, on me fait savoir que ça ne peut pas passer. Comment ça ne passe pas ? J’ai cherché à rencontrer l’Ambassadeur. Ça n’a pas été possible ; Ils ont refusé de me donner l’autorisation de le voir. Je suis très très très triste et ça m’a donné beaucoup de problèmes parce que moi en tant que togolais, je ne peux pas comprendre que l’Ambassade soit incapable de m’aider quand je suis en difficulté. Pourquoi alors l’Ambassade existe ?… Ma mère est malade au pays. Elle souffre de diabète et de cancer de l’utérus. On lui a amputé un pied. J’ai besoin de rentrer au pays pour sauver ma mère. J’ai besoin de votre aide. Je n’ai pas aussi besoin que ce soit un voyage sans retour…”

Une histoire qui fait froid surtout qu’il s’agit ici de sauver une vie. Cette affaire relance le débat autour des difficultés que les togolais de la diaspora éprouvent dans le fonctionnement de l’Etat. Difficile de comprendre qu’on ne puisse pas jouir de son droit d’identité quand on est à l’étranger. Et pourtant l’argent de la diaspora est bienvenu et contribue à renforcer à coût de milliards, l’économie du pays. S’ils ne peuvent pas voter, qu’ils puissent au moins jouir de ce droit inaliénable relatif à l’identité et donc à l’établissement et au renouvellement de leurs pièces d’identité. Acheter un billet d’avion juste pour venir au Togo pour renouveler sa carte d’identité ou son passeport est un gâchis énorme.

De tout ce qui précède, il urge que le gouvernement rappelle à l’ordre les Ambassades installés dans des pays juste pour la forme ou pour des missions qui n’apportent rien au pays. Tout le monde sait comment les Ambassades des pays européens fonctionnent dans nos pays et comment la cause d’un citoyen en difficulté est défendue. Il faudra que le gouvernement fasse montre d’intérêt et d’égard envers les fils et filles du Togo qui vivent en territoire étranger, en leur facilitant la vie et leur garantir la pleine jouissance de leurs droits intrinsèques.

Togo-Online.co.uk