Togo: Décentralisation, les UST s’adressent au gouvernement

185

Présentation de la déclaration des UST

Mercredi 19 Avril 2017 – Les membres des Universités Sociales Search Universités Sociales du Togo (UST) demandent au gouvernement de mettre en place des mesures devant rendre plus transparentes la décentralisation en mettant à la disposition de tous les acteurs la documentation nécessaire pouvant permettre aux uns et aux autres de contribuer à la réussite du processus.

Les UST ont formulé cette demande hier mardi à Lomé lors d’un point de presse après avoir soulevé leurs inquiétudes par rapport à la manière avec laquelle le processus de décentralisation est conduit.

Comme doléances, les UST demandent au gouvernement de mettre à la disposition de tous les acteurs concernés par le processus, les documents adéquats et d’instaurer par la même occasion une communication permanente entre lui et les organisations de la société civile, les partis politiques, les médias.

Elles prient par ailleurs le gouvernement d’informer la population sur l’évolution du processus, en favorisant des débats publics par médias interposés sur les projets de lois et les rapports existants, de diffuser, avant que la loi portant ressorts territoriaux des communes ne soit votée, les critères pressentis pour les assises des communes et invitent les partenaires en développement qui accompagnent le Togo à mettre leurs expertises et expériences à la disposition du Togo afin que la décentralisation tant souhaitée ne se transforme en cauchemar.

Avant de formuler ces doléances, les UST disent avoir constaté que des documents tels que le rapport général du Comité d’élaboration d’une feuille de route de la décentralisation et des élections locales, juin 2015, du rapport général de l’atelier sur la décentralisation au Togo, décembre 2016; d’un exposé des motifs … et un projet de la loi portant création des communes restent inconnus des élus. Les UST s’étonnent de la « trop grande confidentialité qui entoure le processus de décentralisation et qui se traduit par l’absence d’information à l’endroit de la population… ».

Au regard de leur constat et vu leur rencontre de janvier dernier avec le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation. Les UST ont révélé qui leur a été annoncé l’existence d’une feuille de route censée régir le processus de décentralisation, les acteurs de la société civile ne cachent plus leurs préoccupations. A cet effet, la déclaration rendue publique par les UST souligne qu’au moment où des autorités avancent des dates diverses pour la tenue des élections locales, personne n’est en mesure de répondre à leurs interrogations, lesquelles portent sur les critères qui fixent les ressorts territoriaux des communes.

Outre ses interrogations sans suite, les UST soulèvent par ailleurs qu’en ce qui concerne l’évolution de la déconcentration, elles ne savent pas non plus grande chose sur le sort réservée aux subdivisions administratives existantes entre autres les régions, les préfectures, les cantons et les villages.

Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected]

Koaci.com

LEAVE A REPLY