Togo : Cris de détresse de la population de Nano 8 mai 2017

818

Togo : Cris de détresse de la population de Nano                                                                             8 mai 2017
Des élèves se frayant un chemin

Par Serge Lemask
La réhabilitation des routes et pistes rurales dans le cadre du Le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), a fait de Nano et ses environs (Préfecture de Tandjoaré), des zones sinistrées. C’est ce qu’a confié une source dans la localité.

A en croire notre source, la société en charge des travaux, après avoir détruit les trois ponts qui reliaient Nano aux villages environnants, Doré, Moak, wark, Tampialim,Dassoute, Lotougou, Warkambou, Moane, Sissièk, Nadagou, a subitement ralenti le rythme.

Pis, certains de ses ouvriers auraient trouvé l’idée ingénieuse de revendre les paquets de ciment destinés aux travaux et se remplissent impunément les poches.

« Nous nous interrogions sur ce qui allait advenir de notre zone pendant cette saison des pluies. Et voilà, ce qui devrait arriver arriva. Plus de passage entre Nano et tous ces coins alors que beaucoup d’élèves et enseignants quittent ces villages chaque matin pour le CEG et Lycée – Nano », déplore la source.

Et de poursuivre : « Nano est le plus grand marché et centre de santé pour ces villages environnants. Voilà que nos mamans qui font de la riziculture dans ce bas-fond ne pourront même plus trouver de voie pour accéder à leurs parcelles respectives ».

Togo-Online.co.uk

4 COMMENTS

LEAVE A REPLY