Togo : CHU Sylvanus Olympio : A cause de WhatsApp, une patiente meurt

338
Une jeune dame du nom de Clémence Siabi (32 ans) est décédée ce vendredi 10 juin au CHU Sylvanus Olympio à cause de la négligence du personnel soignant. C’est la substance d’une lettre ouverte adressée  ce dimanche par le Mouvement Martin Luther King (MMLK) « la voix des sans voix » au ministre de la Santé et de la protection sociale, Pr Moustapha Mijiyawa.

 

Selon cette association de défense des droits humains présidée par le pasteur Edoh Komi, la victime a été admise  le 5 juin dernier au bloc opératoire. Après une opération chirurgicale réussie dans la nuit du 7 juin, elle décéda le 10 juin parce que dans la nuit suivante après l’opération, l’équipe de garde dont le médecin en tête, n’a pas su prendre en charge sa plaie pour la panser.

 

« Malgré les appels et les cris persistants et répétitifs des membres de la famille, le médecin de garde a fait sourde oreille et s’est contenté seulement de sa télévision et de son portable », indique le courrier.

Selon le pasteur Edoh, « si l’état des infrastructures et des matériels est un obstacle évident, le défaut de conscience professionnelle des praticiens de la santé en est un autre incontestable ».

 

Malgré la campagne de sensibilisation pour le sourire organisée par le Syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) à l’endroit des praticiens hospitaliers, « les mauvais comportements et habitudes persistent », regrette le MMLK.

 

Cette situation se double de l’utilisation accrue des réseaux sociaux par le personnel de garde, souligne la lettre. « Il serait judicieux de revoir l’usage immodéré et exagéré des portables et des médias par le personnel de la santé lors des heures de service », demande au ministre l’association.

 

Telli K.Afreepress

Togosite.com

LEAVE A REPLY