Togo – Ce que les Togolais pensent de l’élection Miss Togo

500

La finale de la 22eme édition de l’élection de la plus belle fille du Togo aura lieu demain samedi au Palais de Congrès de Lomé. Elles sont au total 20 candidates en lice pour succéder à Gaëlle ADZOH, la miss Togo 2015. Mais quelle est réellement la portée de cet évènement culturel ? Sur le sujet, certains citoyens togolais interrogés n’ont pas hésité à nous livrer leur avis.

Un petit sondage dans les rues de Lomé, nous fait découvrir comment l’opinion apprécie diversement ce concours national de beauté.

Pour Gaël, un étudiant en faculté des sciences à l’Université de Lomé, la miss Togo n’est rien d’autre qu’un folklore. Selon lui, à part la gabegie financière, cet événement n’apporte aucun centime dans la caisse de l’Etat.

« L’élection miss Togo est une compétition que je n’arrive pas à cerner jusqu’à présent les contours. Ce qui fait que je me réserve de débourser mon argent pour acheter le ticket. A mon avis, c’est un folklore au cours duquel des personnalités profitent pour courtiser les belles filles du pays. Tout ceci semble dire que seules les belles filles du pays ont droit à l’honneur. Les vilaines n’ont pas droit à ce fleuron. C’est une discrimination qui ne dit pas son nom », s’est-il emporté.

Et visiblement, il n’est pas le seul à tirer à boulet rouge sur cet événement culturel. Dodzi, un mécanicien de la trentaine révolue rencontré à Bè-Kpéhénou tient le même langage. Lui, se demande pourquoi le gouvernement togolais continue de perpétuer ce « concours de nudité qui est tout sauf culturel ».

« Ce que je constate chaque année, c’est qu’à la fin de la cérémonie, on remet une clé de voiture à une seule fille, histoire de la remercier pour avoir montrer ses cuisses au grand public, surtout aux autorités postées aux premières loges dans le Palais », se moque-t-il.

Mais si le côté vestimentaire du concours déplaît à Dodzi, Horatio, lui, dit le contraire. Selon ce stagiaire (dans une institution financière de la place), il n’y a rien de plus national que « la miss Togo », pour honorer et célébrer la gente féminine. 

« L’élection miss Togo est une bonne chose. Parce qu’elle permet aux filles de jauger leur compétence. J’aime leurs accoutrements, leur démarche et les danses traditionnelles qu’elles s’improvisent à valoriser au cours de cette compétition nationale. C’est un véritable régale pour les yeux », lâche-t-il avec un petit sourire aux lèvres. 

Joëlle, une étudiante à l’Ecole Supérieur des Affaires (ESA), n’éprouve aucune contestation au sujet de ce concours de beauté. Elle trouve d’ailleurs « canon » les 20 candidates en lice cette année. A en croire cette jeune étudiante, elle ambitionne déjà déposer sa candidature l’année prochaine. 

« L’élection miss Togo est un évènement très important. Parce que dans presque tous les pays du monde, on organise cet évènement pour pouvoir évaluer et dénicher les belles filles de la nation qui ont un bagage intellectuel et culturel assez pesant. Ce qui me marque dans cette compétition de beauté, c’est quand on donne la parole aux candidates de donner leur point de vue sur tout ce qui se passe dans le monde », confie-t-elle.

En tout cas, quoi qu’on dise, le goût est relatif. L’élection Miss Togo est l’événement culturel par excellence qui met en exergue la beauté féminine au Togo depuis plus de 20 ans. 

Comme pour les éditions précédentes, les 20 candidates en course pour la couronne seront évaluées sur trois critères à savoir: la beauté, la démarche et l’interview. 

Rappelons que c’est ce samedi 27 août 2016 qu’aura lieu cet événement culturel au Palais de Congrès. 

icilome.com – TogoActu24.com