Togo, Caisse noire de l’Assemblée Nationale : Les députés, tout parti confondu, roulent-ils pour le peuple ou uniquement pour eux-mêmes? Généreux bonus de fin d’année, soins à l’étranger, etc.

384

Nombreux sont les Togolais qui estiment que l’opposition parlementaire n’est qu’ une béquille du pouvoir RPT/Unir. Et bien cette nouvelle affaire qui pointe à l’horizon ne renforcera que ce sentiment.

Togo, Caisse noire de l’Assemblée Nationale : Les députés, tout parti confondu, roulent-ils pour le peuple ou uniquement pour eux-mêmes? Généreux bonus de fin d’année, soins à l’étranger, etc.

CAR, FDR…

Tout est parti de la scission au CAR avec la création des FDR par Me Dodji Apevon. Selon des sources proches du parlement, les députés à l’ Assemblée Nationale sont gratifiés à la fin de chaque année d’une somme de 1. 500 000 FCFA chacun en dehors leur salaire. Un cadeau pour les fêtes de fin d’année puisé directement dans la caisse noire de l’ Assemblée Nationale Togolaise. (Il est à rappelé que c’est dans cette même caisse qu’aurait été défalquée la somme équivalente qu’une député Unir aurait dérobé à sa collègue de l’opposition Isabelle Ameganvi lors d’un voyage. Bon fermons cette parenthèse).

Pour le compte de la coalition Arc-En-Ciel, soit 6 députés, c’est l’ex Président du CAR Me Dodji Apevon qui encaissait les 9 millions FCFA à l’ insu de ses collègues. Selon plusieurs sources, il donnait une partie à Jean Joèl Kissi et utilisait le reste pour le fonctionnement du parti. Me Apevon étant désormais à la tête des FDR, c’est à Jean Joèl Kissi que sont revenus les 9 millions FCFA. Il s’est précipité de les présenter au « Président Fondateur du CAR » Me Ayawovi Agboyibo en précisant au passage qu’il ignorait l’existence de cet argent qui tombait dans les poches d’Apevon.

Jean Kissi a juré comme d’habitude (on se souvient lorsqu’il a nié sur une radio de la place comme l’apôtre Pierre qui nia Jésus-Christ au début de l’éclatement des problèmes au sein de la voiture pardon au sein du CAR) devant son mentor Me. Agboyibo n’avoir jamais bénéficié d’un seul francs de cette manne venant de Me Apevon. Mais selon un proche de l’ex Président du CAR, Jean Joèl Kissi prenait sa part du magot et le reste servait au fonctionnement du parti. Une réunion d’urgence a été convoquée au domicile du « Président fondateur » qui a informé les autres députés, à l’ exception de Targone Sambiri N’Wakin qui a quitté Arc-En-Ciel, de l’ existence de ces fonds qui leur échappaient. Le sort des 9 millions FCFA actuellement dans les mains du « bélier noir » n’est pas encore connu mais ne saurait tarder. Peut-être serviront-ils à financer le congrès du CAR reporté sur les 13 et 14 janvier 2017?.

ANC, ADDI

Alors si les 6 députés affiliés à l’Arc-En-Ciel engrange 9 millions FCFA chaque fin d’année, on peut facilement se faire une idée de la somme perçue par ceux du Collectif Sauvons le Togo ( CST ) notamment l’ANC et l’ADDI. Qui empoche cette manne au niveau de ce regroupement ?

RPT- UNIR et UFC

Et que peut-on dire du groupe de la majorité présidentielle RPT-UNIR qui compte le grand nombre de députés à l’Assemblée nationale et sa béquille officielle, l’UFC ?

Omerta sur l’existence de cette caisse noire

Pourquoi les députés n’ont jamais révélé l’existence de ce cadeau de fin d’année de la caisse noire de l’Assemblée au peuple. Quand les Togolais sont écrasés par la misère quotidienne, les enseignants qui sont en grève et les élèves dans les rues, les députés de l’opposition s’entendent avec les voleurs d’UNIR pour se partager les prébendes. On comprend dès lors le silence coupable de ces députés face aux nombreux scandales qui éclaboussent le régime sous le fallacieux prétexte qu’ils sont minoritaires au Parlement.

Se faire soigner à l’étranger avec les fonds de la Caisse noire

Les Togolaises et Togolais ne sont pas certainement au bout de leur surprise venant de cette opposition qui baigne dans la complicité avec le régime. Selon toujours des informations des députés à l’Assemblée Nationale y compris ceux de l’opposition profitent souvent de leurs missions à l’extérieur pour se faire soigner dans les hôpitaux en Europe et aux USA dont les frais sont remboursés par cette caisse noire. On comprend alors leur silence face aux cris de détresse des populations et des professionnels de la santé quant à l’état délabré des hôpitaux et centres de santé au pays, particulièrement le CHU Sylvanus Olympio qui n’a jamais reçu la moindre visite de ces élus.

Les députés doivent rendre des comptes au peuple

Si les Togolais sont en droit d’exiger des comptes du régime, ils sont aussi en droit d’exiger des députés et surtout ceux de cette opposition parlementaire des comptes. Cette opposition complice et complaisante qui reviendra solliciter leurs suffrages aux législatives de 2018. Il est temps de congédier le régime et tous ces pourris ou ripoux de l’opposition.

Affaire à suivre.

Source : [27/12/2016] Daniel Badagbon-Zobé / FB
(Edité, 27avril.com)

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here