Togo : bientôt la réforme constitutionnelle ?

431

Qui dirigera la commission chargée de plancher sur les modalités d’une éventuelle réforme constitutionnelle ?

S’exprimant sur le sujet sur les ondes de la Deutsche Welle, en marge d’une visite en Allemagne, le 13 juin, Faure Gnassingbé a dit qu’il ne pensait pas que la fonction devait échoir à un politique. Et un nom circule déjà à Lomé : celui de Dodzi Kokoroko, 40 ans, professeur agrégé de droit public, nommé à la tête de l’université de Lomé en mai. La commission, lorsqu’elle sera installée, étudiera la nécessité d’instaurer une présidentielle à deux tours et une limitation du nombre de mandats – des revendications chères à l’opposition.

Jeune Afrique

LEAVE A REPLY