Togo, Agoènyivé : Intimidations, menaces et rackets. Les dessous de la marche de la honte des « chefs traditionnels »

867

Retour des esprits rétrogrades dans l’imposition de la préfecture d’Agoènyivé

Les Togolais ne finiront pas d’être surpris de sitôt dans le drame qu’ils vivent sous la dictature aveugle des Gnassingbé. Alors que tous les analystes s’accordent à dire que la création des nouvelles préfectures répond à une tactique politique du parti de Faure Gnassingbé dont la seule obsession est de s’éterniser au pouvoir, certains esprits rétrogrades et nostalgiques de l’ère du défunt Eyadema ont trouvé opportun d’emballer leurs frères dans un non-sens samedi dernier.

Tout est parti d’une réunion tenue au domicile du Chef-Canton Togbui Kodzo Helou Edmond Aristide Sedzro IV au cours de laquelle il a été décidé d’organiser une marche pour remercier Faure Gnassingbé d’avoir érigé Agoè en préfecture. Dès cet instant, les personnes à l’instar de Alomadiakpedede Apelete, Badagbon Mathieu, Avognon Ignace, Kpetigo Odette, Afanvi Kossivi accompagnées du chef Togbui Sedzro IV ont formé des équipes qui ont été envoyées dans des marchés pour solliciter la mobilisation des femmes revendeuses par le biais des responsables de marché.

Les équipes ont ainsi sillonné les marchés d’Agoè-Assiyeye, Atsanve et Cacaveli pour demander des contributions à l’organisation de la fameuse marche. Face au refus de ces femmes d’abandonner leurs activités économiques au profit d’une marche dont seuls les organisateurs maitrisent les objectifs, des menaces ont été proférées à leur endroit. Certaines ont été menacées de perte de leur stand alors que d’autres n’ont pas été situées sur les représailles qui les attendraient.

Par ailleurs, on a fait comprendre aux revendeuses que des listes de présence à la marche seraient ouvertes et que les absentes ne seront plus admises au sein du marché pour quelle que raison que ce soit. Des véhicules de transport auraient été aussi promis pour convoyer les « marcheuses » vers le lieu de rassemblement, ce qui ne fut pas le cas au finish. La même chose s’est produite dans le canton de Sanguéra. Ainsi, la marche qui a eu pour point de chute le terrain du Lycée RM a drainé ces chefs accompagnés de leurs notables et de quelques curieux et désœuvrés.

Le préfet du Golfe Mélébou Koffi, après avoir dansé Agbadja a reçu des mains du porte-parole de la circonstance Togbui Sedzro IV la déclaration au nom du Chef de l’Etat avant de s’en aller. Ce qui frise l’incompréhension dans cette situation, c’est le fait que ceux qui se font appeler garants des us et coutumes ont l’air d’ignorer royalement leurs attributions régaliennes.

Pour ceux qui connaissent le Centre Médico Social d’Agoè pas très loin de Leader Price, le domicile du Chef Canton est situé à moins de 200 mètres de là. La puanteur qui se dégage dans les parages du fait des caniveaux bouchés et les eaux de ruissellement qui stagnent dans les alentours n’ont jamais interpellé ce dernier. Même après la grande pluie d’hier, il fallait voir l’état de dégradation de ce CMS d’Agoè qui abrite aussi l’Etat Civil. Mais il a fallu que Faure Gnassingbé commence la balkanisation du territoire togolais que Togbui Sedzro IV se mette à danser. Pour ceux qui ne le savent pas, le canton d’Adétikopé qui était dans la préfecture de Zio fait maintenant partie de celle d’Agoènyivé. Or, le fleuve Zio constitue une limite naturelle entre les populations d’Adétikopé et celles d’Agoè et la nouvelle configuration administrative ne manque pas d’entrainer des tensions internes.

Comment peut-on expliquer cette manifestation puisque avant Agoè, d’autres coins avaient été aussi érigés en préfecture sans que tous ces bruits ne soient faits autour. Ces esprits rétrogrades qui sont prompts à analyser les choses à l’envers et qui posent régulièrement des actes apparemment de contre sens, le Togo en regorge encore, malheureusement. Le pouvoir RPT-UNIR et ses affidés continueront par surfer sur eux pour maintenir l’obscurité dans laquelle le peuple est plongé depuis près de 50 ans.

Source : [13/06/2016] Le Correcteur No. 702

27Avril.com

LEAVE A REPLY