Tensions sociopolitiques au Togo : Que reproche-t-on aux leaders religieux ?

23

Devant les tournures inquiétantes que prennent les évènements ces dernières semaines, leur réaction a été très attendue. Eux, ce sont les leaders des religions du Togo. Leurs fidèles désespérés et désorientés aimeraient écouter de la bouche de leurs « pasteurs » des paroles d’assurance et de réconfort. Pour l’heure, c’est la Conférence des Evêques du Togo qui est sortie de sa torpeur.

Interpellée par la crise politique au Togo qui semble être à son apogée, la Conférence des Evêques du Togo annonce enfin des mesures à prendre dans les jours à venir. En effet, depuis l’appel à manifestation du Parti national panafricain (PNP) de Salifou Tikpi Atchadam le 19 août dernier, l’actualité sociopolitique togolaise a connu de nouveaux rebondissements : manifestations des populations dans les rues, courses-poursuites, arrestations avec pour bilan : des blessés et des morts. Selon l’opinion, les leaders religieux du Togo en leur qualité d’autorité morale devraient réagir pour prôner la paix, la justice sociale et la vérité.

Il semble que l’Eglise catholique au Togo a pris conscience de ses responsabilités vis-à-vis de Dieu et du peuple. A travers un communiqué, elle vient d’appeler les Togolais à « des prières de supplications ce dimanche dans toutes les cathédrales » du pays à l’issue desquelles une déclaration sera faite concernant l’actuelle situation politique du pays.

En revanche, certains attendent beaucoup plus des Evêques du Togo qui, contrairement à leurs homologues de la RDC qui s’adressent aux leaders politiques sans langue de bois et prennent le parti des opprimés et des assoiffés de liberté, se font plus célèbres à travers leurs lettres pastorales et leurs déclarations, certes empreints de vérité, mais sans grand effet. N’est-ce pas que les relations privilégiées qu’entretiennent ces dignitaires de l’Eglise avec le régime en place et ses barrons qui les empêchent d’agir avec franchise et autorité ? D’ailleurs, comment comprendre que la plupart des responsables politiques de ce pays se réclament « chrétiens » mais excellent dans la violation des droits de l’homme et des comportements qui vont à l’encontre du bien commun ?

TogoTopInfos.com