Suspens intenable à l’Unesco

63

L’ex-ministre de la Culture du Qatar, Hamad Bin Abdulaziz al-Kawari, est arrivé en tête au second tour du scrutin à bulletin secret pour l’élection du prochain directeur de l’Unesco qui s’est déroulé mardi soir.

Il obtient 19 voix, contre 13 pour Audrey Azoulay (France) et 12 pour l’Égyptienne Moushira Khattab qui était pourtant favorite.

Ambassadeur du Qatar à l’Unesco de 1974 à 1984, le candidat qatari est en campagne depuis deux ans et demi. Il a visité tous les pays électeurs, dont le Togo où il avait rencontré le Premier ministre, et dispose de moyens très larges mis à sa disposition par son pays. 

Sa victoire est néanmoins encore loin d’être acquise. La question est de savoir si le Qatari a fait le plein des voix. 

Il est difficile d’imaginer, dans les tours à venir, un processus de report de voix entre les concurrents égyptien et qatari, compte tenu de leurs relations, sur le plan politique, qui sont loin d’être harmonieuses. 

Cependant, Doha et Le Caire ont pu respectivement s’assurer des votes asiatiques et latino-américains, et des voix africaines. Seuls ces deux candidats semblent avoir une chance d’évincer la candidate française, Audrey Azoulay, qui dispose notamment d’un vaste réseau de soutien au Maghreb.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here