Sommet de Lomé : Un dispositif inédit de sécurité, zéro délestage

661

Le plus grand enjeu dans l’organisation du sommet sur la sécurité et la sûreté maritimes, reste la sécurité. Lundi dernier, Le ministre Robert Dussey a entretenu les diplomates sur le dispositif logistique mis en place pour assurer la sécurité aux participants.

Environs 3 000 gendarmes et policiers seront affectés spécifiquement pour la sécurité des participants, eux aussi estimés à un effectif de 3 000. D’ores et déjà, les chauffeurs et gardes rapprochés sont recyclés et convoqués depuis quelques jours pour la confection des badges d’accès.

D’autres dispositions techniques sont mises en places, notamment l’obtention des accréditations, obtentions des visas et surtout le port des armes pour les gardes rapprochées des diplomates et chefs d’Etats. Selon les informations, 25 à 30 chefs d’Etats devront répondre présents à l’invitation des autorités togolaises.

La sécurité, c’est aussi l’électricité et la lumière en permanence dans tous les coins de la capitale.

Pour la Compagnie d’Energie Electrique (CEET), pas question de plonger les illustres hôtes dans le noir. A cet effet, la CEET rassure que toutes les mesures sont prises pour assurer un sommet sans délestages.

A.L

icilome.com