So Foot rappelle l’attentat qui a brisé le rêve de Kodjovi Obilalé

227

Dans une publication intitulée « L’équipe type de ceux qui ont arrêté leur carrière trop tôt », le site spécialisé dans les informations footballistiques, SO Foot, cite le cas de l’ancien gardien des Eperviers Kodjovi Obilalé, qui aurait pu avoir une grande carrière.

Selon SO Foot, à cause des « blessures, affaires judiciaires, choix personnel… Parfois, la carrière d’un joueur n’a pas la durée qu’elle mérite. Même si on est très précoce ou qu’on possède un talent fou ».

C’est le cas de l’ancien gardien de l’Etoile Filante, Kodjovi Obilalé. Ce dernier a vu tout son rêve s’envoler suite à l’attaque de Cabinda survenue en janvier 2010. Le portier s’en est sorti avec deux balles tirés par les rebelles du Front de libération de l’enclave du Cabinda (FLEC).

Il doit mettre fin à sa carrière prématurément. « Honnêtement, si je m’appelais Samuel Eto’o ou Didier Drogba, ça ne se serait pas passé comme ça. Il faut être honnête : avant, personne ne me connaissait. Maintenant, tout le monde m’a oublié. Et moi aujourd’hui, je traîne mes béquilles (…) Tous ces gens qui, à l’époque de l’accident, venaient me promettre monts et merveilles. Il y a beaucoup de gens qui sont venus me dire qu’ils seraient là, pour me soutenir, pour m’aider. Aujourd’hui, il n’y a rien. Ils m’ont laissé tomber », rumine-t-il.

Le Togolais pourrait avoir une grande carrière professionnelle s’il n’y avait pas eu cet attentat.

A.H.

icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here