Saisie d'armes à la frontière entre le Togo et le Burkina

235

Des fusils et des cartouches ont été saisis en milieu de semaine dernière par les forces de l’ordre et de sécurité du Togo et du Burkina-Faso suite à une opération conjointe de sécurisation des zones frontalières des deux pays.

Selon les informations communiquées par le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile, Damehane Yark, 97 personnes de nationalité togolaise dont 2 suspects de braquage et 49 autres d’origine burkinabé ont été arrêtées lors de ladite opération. 

D’importants fusils et de cartouches ont été aussi saisis aussi bien au Togo qu’au Burkina Faso. A Cinkassé, 2 fusils de chasse, 47 coupe-coupe et 110 motos sans pièces ont été saisis, contre 12 fusils de chasse, 7 cartouches de 12 mm et 189 motos saisis à Kopienga. 

Ces saisis et arrestations font suite à l’opération de sécurisation des zones Cinkassé-Mandouri/ Cinkassé-Kopienga menée par les forces de l’ordre du Togo et du Burkina Faso du 20 au 22 décembre dernier. 

Yark Damehane, le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile estime que l’opération marque le début de la fin de l’impunité  des délinquants qui après avoir commis le forfait au Togo cherchent refuge au Burkina Faso.

TogoBreakingNews.info