Répondre à la demande sociale

19

Assainissement des finances publiques, accélération de la croissance et prise en charge de la demande sociale, telles sont les principales caractéristiques du prochain budget dont le projet sera soumis aux députés dans les jours à venir.

Son élaboration tient compte de l’environnement économique international et de l’évolution récente de l’économie togolaise. 

L’année 2017 marque la fin de la mise en œuvre de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE). Le gouvernement a entrepris l’élaboration d’une nouvelle stratégie nationale pour la période 2018-2022, baptisé Plan National de Développement (PND). 

Les autorités accordent toujours une place importante au programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), au programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV) et aux agropoles dans la politique de développement.

Le cadrage macroéconomique s’appuie sur un taux de croissance du PIB réel de à 5,3% en 2018, contre 5% cette année. 

Les réformes fiscales seront poursuivies, notamment l’élargissement de la base de l’imposition visant à réduire la pression fiscale sur les entreprises.

En matière de dépenses, afin de prévenir tout dérapage de nature à fragiliser les équilibres macroéconomiques, une gestion prudente et efficiente des dépenses sera assurée. 

Le budget 2018 s’équilibre en ressources et en dépenses à 1.318,5 milliards de Fcfa contre 1.218,9 milliards pour le budget 2017, soit une progression de 8,2%. 

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here