Réformes au Togo : Le CAP 2015 en appelle à John Dramani et Alassane Ouattara

234
Le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015), un regroupement de quatre (4) partis politiques de l’opposition togolaise, a fait appel aux présidents ghanéen et ivoirien, John Dramani Mahama et Alassane Dramane Ouattara pour contraindre leur homologue togolais, Faure Gnassingbé, à opérer les réformes politiques avant d’autres échéances électorales.

Pour la présidente de cette coalition, Brigitte Kafui Adjamagbo Johnson, ces deux (2) présidents qui, à la veille de l’élection présidentielle du 25 avril 2015, ont joué un rôle important, avaient fait le diagnostic selon lequel le problème du Togo, c’est les réformes.

« Ils ont pris l’engagement de faire en sorte que ces réformes soient opérées et que la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) veille à ce que ce soit une réalité. Ils ont même rappelé que le Togo doit faire ces réformes au risque d’être sanctionné. Nous leur rappelons que le moment est venu, nous leur rappelons qu’il y a un feu qui couve chez nous. Qu’ils viennent poser les actes qu’il faut pour que les réformes soient opérées », a-t-elle déclaré ce samedi au cours de la manifestation de rue pour réclamer ces réformes à la fois constitutionnelles, institutionnelles et électorales.

Selon le CAP 2015, ces réformes sont une exigence de l’Accord politique global (APG) que les acteurs politiques togolais ont conclu en août 2006.

Telli K.

Afreepress

Togosite.com

LEAVE A REPLY