Quand l’exploitation du sable du sable du fleuve Mono provoque la colère des femmes d’Agbétiko

318

Hier mercredi 10 mai 2017, le village d’Agbétiko située dans le Bas-Mono a connu une ambiance inhabituelle. Et pour cause. Les femmes de ladite localité n’ont plus voulu garder longtemps leur colère face à la dégradation de leur localité par l’exploitation du sable du fleuve Mono. Elles ont ainsi exprimé leur colère à travers une manifestation dans tout le village.

Munies de branchages en signe de révolte et de colère et criant leur ras-le-bol à travers des slogans de malédiction et proférant des incantations à l’endroit des autorités, les femmes d’Agbétiko ont demandé l’arrêt immédiat des travaux de l’exploitation du sable du fleuve Mono dans le village.

A en ces dernières, le faite de puiser du sable du lit du Mono, met dangereusement en péril leur vie et leurs activités autour du fleuve. Elles ont fait comprendre à l’équipe de « La Gazette du Togo » diligentée sur le lieu que Agbétiko est localités où tout le monde sait que leurs habitants se nourrissent des activités faites essentiellement dans le fleuve ou tout au plus autour du fleuve.

Une situation qui ne les agrée pas et elles ont choisi pour se faire entendre manifester pour exiger la cessation de cette exploitation du sable.

Selon les autorités locales une étude environnementale à été faite sur les impacts de cette exploitation et elle ne présente pas de danger pour les riverains. Toutefois, les mêmes autorités reconnaissent qu’il y a manque de sensibilisation sur le bien fondé du projet. Notons que l’entreprise qui exploite ce sable appartient à un chinois.

La Gazette du Togo reviendra plus amplement sur le dossier sur son compte youtube avec les différentes interventions des femmes manifestantes.

Lagazettedugolfe.com

Source : www.icilome.com