Prochain passage du Togo à l’EPU : Le CACIT fait appel aux représentations diplomatiques

242
Prochain passage du Togo à l’EPU : Le CACIT fait appel aux représentations diplomatiques

Les rapports alternatifs des organisations de la société civile togolaise sur l’Examen périodique universel (EPU) ont été présentés ce mercredi à Lomé par le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) aux missions diplomatiques accréditées au Togo.

C’est en présence de la Secrétaire d’Etat, chargée des droits de l’homme, Polo Nakpah, a appris l’Agence de presse Afreepress des organisateurs.

Sur les 133 recommandations formulées à l’endroit du Togo en 2011, 60% ont été mis en œuvre, reconnaît la société civile. Cependant, insiste-t-elle, malgré les avancées dans lesquelles il y a à regarder un peu plus près, le problème de l’impunité demeure au Togo, les recommandations de la Commission vérité justice et réconciliation (CVJR) n’ont pas été appliquées. De nouveaux phénomènes qui vont à l’encontre des droits de l’homme sont nés, notamment le problème des enfants sorciers et la vindicte populaire, selon le CACIT.

Pourquoi faire cette présentation aux représentations diplomatiques ? Le président du CACIT, Spéro Mahoulé n’a pas caché les raisons : « nous avons pensé qu’il serait judicieux de mobiliser déjà les ambassadeurs accrédités au Togo pour qu’eux, plus proches des informations, puissent permettre à ce que leurs Etats formulent des recommandations à l’endroit du Togo. Nous n’allons pas nous arrêter là, nous irons également à Accra au Ghana ».

Cette rencontre de plaidoyer pour demander aux missions diplomatiques de formuler des recommandations à l’endroit du Togo durant le passage des autorités togolaises devant le Conseil des droits de l’homme à partir du 2 novembre prochain pour faire l’état des droits de l’homme au Togo, est louable, selon la ministre Nakpah.

« Le gouvernement reste et demeure convaincu que les résultats obtenus sont performants mais perfectibles et convie vivement la société civile et les représentations diplomatiques accréditées au Togo à suivre leur accompagnement aux fins de contribuer à l’amélioration de la situation des droits de l’homme au Togo », a-t-elle indiqué.

Telli K.

icilome.com

LEAVE A REPLY