Problème de chefferie à Lama-Tessi : Une proposition de Payadowa Boukpessi qui a mis le feu aux poudres

1385

Le problème de chefferie qui secoue actuellement le canton de Lama-Tessi est loin de trouver son épilogue. Malgré la rencontre qui s’est déroulée entre les chefs cantons de la préfecture de Tchaoudjo à Lomé avec le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi, les populations de ladite localité descendent dans les rues ce mercredi.

En effet, depuis quelques jours, un problème de chefferie met aux prises les Kotokoli et les Kabyè. A cet effet, les chefs cantons de la préfecture de Tchaoudjo se sont retrouvés autour d’une même table avec le ministre Payadowa Boukpessi, histoire de dégager un terrain d’entente. Mais l’on apprend que ces derniers en sont ressortis le visage plus fermé.

Raison, les indiscrétions font état de ce que le ministre leur aurait proposé une chefferie rotative entre Kotokoli et Kabyè. Une proposition battue en brèche par les chefs cantons. Pour ces derniers, il est hors de question que la chefferie en pays Tem revienne de droit aux Kotokoli.

« On ne peut pas avoir à la être d’une communauté un chef d’une autre ethnie. C’est comme si on nommait un Ewé comme chef dans un village de Kara », a pesté un ressortissant de Lama-Tessi.

Une chose est sûre, la communauté Tem ne compte pas se laisser faire. Selon les informations appuyées par des images qui nous parviennent depuis la localité, la grande marche de protestation se déroule actuellement dans la ville.

« Une grande marche aujourd’hui à Sokodé. Tous les cantons se donnent rendez-vous. Le début de la marche est le tronçon Kparatoo-Sokodé. Le cortège se trouve actuellement au grand marché de Zongo », a confié une source.

JA

Lomechrono.com

LEAVE A REPLY