Plus de 6000 enfants au Togo dorment dans la rue, déplore l’ONG ANGE

165
Plus de 6000 enfants au Togo dorment dans la rue, déplore l’ONG ANGE

L’ONG les « Amis pour une Nouvelle Génération des Enfants (ANGE) » a animé mercredi une séance de sensibilisation en l’endroit des élèves du CEG Djaglé, localité située à 13 km au Nord de Lomé. Il s’agit d’informer les élèves ainsi que leurs parents sur le phénomène des enfants de rue, ses causes et impacts. Une initiative soutenue par le ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, a constaté l’Agence de presse Afreepress.

Placée sous le thème : « Le phénomène des enfants en situation de rue au Togo : causes et impacts sur notre société », cette campagne de sensibilisation est menée pour interpeler parents et élèves sur les risques de ce phénomène, qui loin de régresser, prend de plus en plus d’ampleur. Selon les sondages menés par ANGE, pas moins de 6000 enfants sont dans les rues au Togo. Une situation inquiétante qui amène l’ONG à multiplier des campagnes de sensibilisations partout au Togo.

« Les Amis pour une Nouvelle Génération des Enfants » est une ONG créée en 2001 suite à une enquête qui a montré l’ampleur du phénomène des enfants de rue. Et depuis, elle travaille à éradiquer le phénomène et sortir ces enfants de la rue. Gabriel Kossi AMOUZOU, son Directeur Exécutif dit avoir déjà sorti plus de 700 enfants aujourd’hui insérés dans le système social et éducatif togolais, de Lomé jusqu’à Dapaong.

« Ils sont des milliers encore qui trainent leur misère dans les rues : au Grand marché de Lomé, à Agbalépédogan, à la frontière Togo-Ghana et dans la zone portuaire. C’est ce qui nous a interpelés à sensibiliser la population sur les causes de ce fléau plutôt que de traiter les conséquences. Nous avons choisi cette année d’aller vers les élèves, parce que nous avons constaté que ce sont ces derniers qui fuient les établissements scolaires pour se réfugier dans les rues », a ajouté, Gabriel Kossi AMOUZOU.

L’initiative est saluée par la représentante du ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Abalo Essivi MOTI, Directrice préfectorale de l’Action sociale Zio.

La campagne se poursuivra le 12 mai prochain à l’EPP Djagblé.

Raphaël A.

Source : www.icilome.com