Nul n’est prophète en son pays

23

C’est un vieux débat et pas seulement au Togo. L’Eglise a-t-elle pour mission de s’immiscer dans le débat politique, a fortiori en période de crise. On peut en douter.

La Conférence des évêques du Togo a faire lire dimanche dans les églises ‘une prière de supplication en faveur de la paix, du pardon, et de bénédiction sur le pays’.

Rien de vraiment divin dans son contenu.

Les évêques font appel au prophète Ezéchiel pour demander au gouvernement de faire des réformes ‘conformément à la constitution de … 1992’ !

Les évêques s’émeuvent en outre ‘des nouvelles faisant état de répressions en cours’. En outre ils ‘exhortent l’armée à adopter une attitude républicaine de neutralité en évitant toute immixtion dans le débat politique’. 

Etonnantes prises de position qui ressemblent à une profession de foi en faveur des thèses soutenues par l’opposition.

Un peu plus de retenue et de neutralité auraient été les bienvenues.

Republic Of Togo