Nicolas Berlanga-Martinez : « L’Union européenne reste le principal partenaire commercial de l’Afrique de l’Ouest »

378

Les ambassadeurs de l’Union européenne (UE) en Afrique de l’ouest se réunissent à Lomé à l’occasion de la réunion de leur comité stratégique de coopération qui s’ouvre jeudi. Nicolas Berlanga-Martinez, chef de la délégation de l’UE au Togo livre à Jeune Afrique les contours de cette rencontre.

C’est un rendez-vous important pour la coopération entre l’Union européenne (UE) et l’Afrique de l’Ouest. La réunion du comité d’orientation stratégique des ambassadeurs de l’UE dans la sous-région s’ouvre ce 23 juin dans la capitale togolaise. Nicolas Berlanga-Martinez, qui dirige la délégation de l’UE au Togo depuis 2013, a répondu aux questions de Jeune Afrique.

Jeune Afrique : Cette semaine se déroule à Lomé la réunion du comité d’orientation stratégique de la coopération européenne en Afrique de l’ouest. De quoi s’agit-il exactement ?

Nicolas Berlanga-Martinez : Il s’agit de la réunion annuelle entre les autorités régionales de l’Afrique de l’Ouest (notamment les deux commissions de la Cedeao et l’UEMOA avec des représentants ministériels des différents pays) et l’Union européenne. Nous passons en revue des sujets d’intérêts communs et les priorités de développement de la région. Les trois lignes de travail sont la paix et la sécurité, l’intégration économique régionale et la sécurité alimentaire. À noter que c’est la première fois que cette réunion a lieu hors de Bruxelles. C’est notre petite contribution pour repositionner Lomé en tant que centre de conventions internationales.

L’Union européenne perd chaque jour un peu plus sa position de partenaire stratégique des pays africains au profit par exemple de la Chine. Y a-t-il une nouvelle « stratégie africaine » en cours d’élaboration ?

Je ne partage pas le langage qui semble analyser les relations internationales en termes de compétition. Le partenariat entre l’Europe et l’Afrique de l’Ouest n’est pas en danger. L’Union européenne reste le principal partenaire commercial de l’Afrique de l’Ouest. Cette région est la première destination des investissements européens sur le continent : 15 milliards d’euros. De même, 38% des exportations de l’Afrique vers l’Europe proviennent de l’Afrique de l’Ouest. Nous sommes également le principal partenaire en termes de coopération au développement.

Quelles sont les grandes décisions attendues de la réunion du comité stratégique à Lomé ?

La réunion du comité va entériner certainement des actions concrètes liées à la sécurité et à la migration, à l’intégration économique régionale et à la sécurité alimentaire, ainsi qu’à la lutte contre le changement climatique. Nous croyons fermement que notre appui aux institutions régionales de l’Afrique de l’Ouest est une excellente voie pour répondre aux défis du développement et aider à convertir en réalité légale ce qui existe déjà de manière informelle : l’envie des citoyens ouest-africains de briser les frontières et de vivre, travailler, commercer ensemble.

Jeune Afrique

LEAVE A REPLY