Ne pas baisser la garde

296

Le Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS) et ONUSIDA, en partenariat avec l’Union des communes du Togo (UCT), lancent une opération dans 4 villes afin de renforcer le combat contre la pandémie.

Il est important que l’ensemble des personnes qui développent le virus soient identifiés et traités. Ce qui n’est pas toujours le cas.

Les malades sont pris en charge gratuitement et bénéficient de traitement antirétroviraux, mais certains ignorent leur état ou refusent de se faire soigner.

Les villes pilotes sont Lomé, Atakpamé, Sokodé et Kara. Au total, 21 villes devraient être ciblées.

En 15 ans, le taux de prévalence a diminué de moitié au Togo. Il est de 3,5% en milieu urbain et de 1,6% dans les zones rurales.

L’objectif est de parvenir à une génération sans sida à l’horizon 2020.

Republic Of Togo