Meurtre d’un jeune conducteur de « zémidjan » à Tchamba

751

La gendarmerie de la préfecture de Tchamba a mis la main sur Issaka Zarifou, un jeune peuhl (20 ans) résidant à Gnankpaka dans la préfecture de Tchamba. Il est accusé d’avoir ôté la vie à Bouraima Wahabou, 20 ans également, conducteur de taxi-moto.

Dans la journée du 2 juin dernier, Issaka Zarifou sollicite les services du jeune Bouraima Wahabou, lui demandant de le conduire à Gnankpaka, un endroit bien connu par le meurtrier contre 2000 Fcfa.

Une fois sur les lieux, il se sert du manche d’une houe puis assène son conducteur de coups puis s’empare de la moto. Après sa forfaiture, il remet la moto volée à l’un de ses amis, mécanicien, pour la revendre.

Le corps de la victime sera découvert dans la soirée par les populations qui saisiront la brigade nationale de la gendarmerie de Kaboli dans la préfecture de Tchamba. Le constat d’usage par la brigade de la gendarmerie et le médecin requis pour la circonstance, a prouvé qu’il s’agit d’un assassinat.

Après investigation, la gendarmerie a mis aux arrêts le jeune bouvier et son complice le 10 juin dernier. Interrogés, ils ont reconnu les faits qui leur sont reprochés et ont été remis aux autorités pour que justice soit faite.

M E

Lomechrono.com

8 COMMENTS

  1. la précarité des jeunes leur fait perdre la raison, et vive plutôt comme des animaux dans une jungle. c’ est triste .

  2. les jeunes d’ aujordhui ne veulent rien faire,ils cherchent gain facile.ils seront tjrs demasqus .ces barbars.

LEAVE A REPLY