Mettre un terme à la politisation de l’Unesco

11

Qui succédera à Irina Bukova à la tête de l’Unesco ? Réponse cette semaine.

Plusieurs candidats sont en lice, Hamad bin Abdulaziz al-Kawari (Qatar), Audrey Azoulay (France), Polad Bülbüloglu (Azerbaïdjan), Vera el-Khoury Lacoeuilhe (Liban), Moushira Khattab (Egypte), Pham Sanh Chau (Vietnam), Qian Tang (Chine).

Le président Faure Gnassingbé a reçu à Lomé il y a quelques mois les candidats du Qatar et de Chine, mais n’a pas annoncé officiellement son choix.

Le vote se fait à bulletin secret. Compréhensible pour éviter de trop fortes pressions entre Etats. Mais peu pratique pour les analystes – et même les équipes des candidats – qui peinent à effectuer des pronostics tant les intentions de voix restent opaques.

Durant plusieurs mois, les candidats ont parcouru le monde à la recherche de précieuses promesses de vote… Sans qu’aucune ne soit publique ou presque à l’approche du scrutin. 

Tous les candidats veulent mettre fin à la politisation de l’institution pour se concentrer sur sa seule vocation culturelle. 

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here