Me Isabelle Ameganvi insiste sur la pression pour obtenir les réformes

327

Isabelle Ameganvi, deuxième Vice-présidente de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) persiste et signe : la Commission des réformes n’est pas la solution, mais la concrétisation de l’Accord politique global (APG).

Alors que des voix critiquent de plus en plus l’opposition, toutes tendances confondues, sur son incapacité à faire aboutir la lutte politique, Isabelle Ameganvi ne voit pas les choses sous cet angle. Selon elle, il appartient à tous les acteurs d’œuvrer pour l’alternance politique.

« Où et en quoi est-ce que l’opposition aurait échoué? L’opposition n’a pas échoué dans sa mission. Mais elle se bat pour le meilleur de tous et il faudrait l’encourager », insiste l’avocate.

En ce qui concerne la commission de réflexion qui consulte les leaders, la deuxième Vice-présidente de l’ANC précise : « Nous nous sommes convenus ensemble avec un groupe de la société civile entre temps de ne se baser que sur l’Accord Politique Global (APG) pour toute action. Mais des membres des rangs de l’opposition déjà commencent par adhérer au groupe de réflexion mis en place ».

Elle rappelle que « Personne ne doit se sentir fatigué tant que la lutte continue ». Commencée depuis plus de deux décennies, la lutte politique comme à lasser et le cadre de l’ANC appelle les uns et les autres à ne pas céder au découragement.

A.H.

Source : www.icilome.com

LEAVE A REPLY