Mango: un jeune garçon perd sa jambe après avoir été tabassé par des militaires

288

Les affrontements entre forces de l’ordre et manifestants, depuis les manifestations du 19 août dernier ont fait plusieurs victimes surtout dans les villes comme Sokodé, Bafilo et Mango. Outre les morts d’hommes enregistrés, ces affrontements ont également fait plusieurs blessés graves comme le signalent plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme.

Lire aussi : Mango: un enfant de 10ans tué au cours des manifestations

A Mango par exemple, le Regroupement des Jeunes Africains pour la Démocratie et le Développement (REJADD) rapporte le cas de TOUMIBA Ousmane, un jeune garçon de 14ans, qui aurait perdu une jambe après avoir été poursuivis et sévèrement battu par des militaires.

Selon les faits rapportés par le président du REJADD, Assiba Johnson, le jeune Ousmane aurait été « sauvagement tabassé » par quatre militaires le 20 septembre dernier à Mango. Ousmane qui faisait partie d’une bande de jeunes manifestants avait été pourchassé par des militaires. Il avait été passé à tabac et a eu une grave fracture à la jambe gauche. Admis à l’hôpital de l’Espérance à Mango, le jeune garçon aurait été amputé à cause de la gravité de la fracture.

Lire aussi : Manifestations à Mango: confusion autour du nombre (exact) de morts

A l’instar du REJADD, d’autres organisations de la société civile comme la ligue togolaise des consommateurs(LCT) à travers des pétitions et mobilisations ont dénoncé ces actes et ont appelé le gouvernement à situer les responsabilités pour empêcher de tels dérapages des forces de l’ordre dans le futur.

Pour rappel, la répression policière et les violentes décentes militaires dues à la manifestation de l’opposition surtout au nord du Togo, ont fait fuir des centaines d’habitants vers le Ghana. Les multiples appels des autorités à l’endroit de ces  »réfugiés  »à revenir dans leur pays sont restés sans effet jusqu’à ce jour.

Source : www.togoweb.net

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here