L’UFC appelle à «un dialogue inclusif et constructif»

26

L’Union des forces de changement (UFC) se prononce sur les mesures d’apaisement prises par le gouvernement (libération d’une quarantaine de 42 personnes interpellées, jugées et condamnées).

Au-delà de cette mesure, le parti présidé par Gilchrist Olympio, « exhorte le gouvernement et les acteurs politiques à vite amorcer ce dialogue inclusif et constructif et dans l’intérêt supérieur de la nation ».

Tout en condamnant la « violence sous toutes ses formes d’où qu’elle vienne », l’Union des Forces de changement « lance un appel à toute la classe politique à toujours privilégier l’intérêt supérieur de la nation togolaise, l’apaisement et à éviter de trop tirer sur la corde ».

Que le dialogue en vue, selon le communiqué signé par son sixième vice-président, François Locady, « aboutisse à des résultats concrets pour l’essor politique, social et économique de notre pays ».

A.H.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here