L’opposition togolaise annonce 4 dates pour faire tomber Gnassingbé Featured

742

L’interdiction des marches en semaine annoncée par les ministres Payadowa Boukpessi de l’administration territoriale et Yark Damehame de la Sécurité mardi dernier ne dit pratiquement rien à la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition. Ce regroupement a appelé jeudi à 4 jours de manifestation avant la fin du mois d’octobre.

Pour l’opposition togolaise, la mobilisation en cours, notamment celle des 4 et 5 octobre derniers, a sensibilisé la communauté internationale et inquiété le régime en place. C’est d’ailleurs l’explication que la coalition des 14 partis trouve à l’interdiction des manifestations annoncée par les ministres le mardi 10 octobre dernier.

Le regroupement dénonce dans un communiqué « le caractère illégal de cette décision ».

« Quand l’Etat se met lui-même à violer les lois, les citoyens ont le devoir sacré de résister. C’est pourquoi, la Coalition des 14 partis politiques maintient et confirme ses manifestations des mercredi 18 et jeudi 19 octobre 2017 à Lomé », lit-on dans le communiqué.

La manifestation de mercredi qui partira simultanément du Carrefour CCP et de Bè-Gakpoto chutera au Palais des Congrès, siège du parlement.

Celle du jeudi 19 qui partir des mêmes points de départ est prévue pour chuter devant la BIDC, Siège de la CEDEAO.

Par la même occasion, la Coalition annonce de géantes manifestations sur les 30 et 31 octobre.

La revendication est la même : retour à la constitution de 1992, libération des militants de l’opposition et la liberté de manifestation ainsi que la fin des poursuites contre des opposants.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here