Les paradoxes de Faurekôpé

423

Dans ce pays nous avons le plus grand hôpital public dans un état lamentable. Des femmes qui accouchent à même le sol et des blocs opératoires sans eau courante.

Les paradoxes de Faurekôpé

Depuis ses 11 années au pouvoir Faure Gnassingbé n’a pas trouvé les 2 milliards qu’il faut pour réhabiliter le seul hôpital qui mériterait cette appellation au Togo.

Et pourtant il s’est offert une voiture à plus de 2 milliards, se fait construire une résidence privée à plus de 60 milliards, effectue plus d’une vingtaine de voyages ludiques chaque année qui nous coûtent plus de 20 milliards.

Le comble est qu’on demande à chaque Coupe d’Afrique des Nations, aux togolais de cotiser pour supporter une équipe nationale nulle comme pas possible dont la qualification au quart de finale après plus de 30 ans de participation fut un événement célébré par une journée férié. Espèces de médiocres chroniques !!!!

Pour la CAN dernière, le gouvernement a imposé des taxes sur la communication téléphonique, le ciment et autres services publics pour soit disant soutenir les éperviers. Ces mêmes éperviers qui furent chassés de leur hôtel en Afrique du Sud faute de paiement et passèrent des nuits à l’aéroport faute de billets retour. Ces mêmes éperviers qui meurent dans la misère faute de soins.

Aujourd’hui encore on veut obliger le peuple togolais à contribuer de 5 milliards de francs pour participer à cette CAN inutile. Et des gens trouvent cela normal.

Les paradoxes de Faurekôpé

Nous sommes prêts à claquer des milliards dans des activités inutiles pour égayer vos cœurs pendant quelques semaines et après nous retournons mourir comme des rats dans des puisards abusivement appelés hôpitaux.

Et ceux qui ont leurs cervelles enchaînées par la misère acclament cette connerie. N’importe quoi!

Si c’est cotiser pour une équipe nationale infestée par des joueurs sans club qui ne ramènent que l’échec qui font d’un togolais un patriote alors je clame haut et fort mon antipatriotisme. Bande de salauds!

C’est le football qui va régler la question des grèves incessantes des enseignants togolais qui condamnent nos enfants à la maison?

Les paradoxes de Faurekôpé

C’est le football qui nous soignera quand nous serons malades?

C’est le football qui construira des écoles dans les villes et villages intérieurs du Togo?

C’est le football qui créera de l’emploi à cette jeunesse fatiguée du chômage?

Si vous nous prenez pour des imbéciles vous même imbéciles, cochons, malades, enfants de 10,000 personnes.

Source : Farida Bemba Nabourema / FB

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here