Les marchés publics dans le collimateur de la police nationale

693
Les marchés publics dans le collimateur de la police nationale

Les marchés publics, ces contrats écrits que concluent l’Etat et ses démembrements (collectivités locales et établissements publics administratifs) avec des personnes publiques ou privées en vue de la réalisation de travaux ou de la fourniture de biens ou de services, seront désormais enseignés à l’Ecole nationale de police en pleine réforme.

L’objectif, c’est de permettre aux fonctionnaires de police de bien jouer leur rôle en la matière, lorsqu’ils seront appelés à intervenir dans des litiges relatifs à ce secteur des marchés publics régi par une loi qui date de juin 2009.

C’est à ce titre que l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) outille depuis ce lundi et ce pour trois (3) semaines, les cadres de la police nationale. A eux s’ajoutent les responsables du Centre de formation des professions de justice (CFPJ).

Au cours de cette formation, il sera question des procédures de passation, l’exécution et le contrôle des marchés publics.

La session a été ouverte par René Kossi Kapou, Directeur général de l’ARMP. Selon lui, les participants auront concrètement à toucher du doigt durant la première semaine, le cadre institutionnel et les principes fondamentaux des marchés publics. Ensuite suivra la préparation du dossier d’appel d’offres au cours de la deuxième semaine et la boucle sera bouclée avec la thématique sur comment passer les marchés.

La présente formation est soutenue par l’Union européenne (UE) dans le cadre du projet d’appui à la formation des agents de police du Togo.

Pour rappel, depuis juin 2009, le Togo dispose d’une nouvelle loi en matière de marchés publics et les délégations de service public. Cette loi a été prise conformément aux Directives n°4 et n°5 de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Source : www.icilome.com

7 COMMENTS

  1. c’est bien mais peine perdu! cela ne changera rien, car c’est le haut sommé de l’état qui est corrompu et pourri. Fait un tour dans les archives des AGAIB du pays. J’en suis moi même victime. passation de marché public est une affaire de clan et de réseau de mafieux…

LEAVE A REPLY