Les fonds rackettés aux chefs traditionnels, restitués par les autorités togolaises 31 mai 2017

512

Les fonds rackettés aux chefs traditionnels, restitués par les autorités togolaises                                                                             31 mai 2017
Par Serge Lemask
Lors de l’accueil du chef d’État ghanéen, Nana Ado Akuffo à la frontière Togo-Ghana, les chefs traditionnels ont été victimes de racket. Ils sont accusés d’avoir occupé illégalement la voie publique.

Officiellement invités pour accueillir chaleureusement le président Ghanéen, Nana Ado Akufo, les chefs traditionnels ont été remerciés en monnaie de singe. Leurs véhicules ont été saisis à la frontière et envoyés à la fourrière par des agents de sécurité indélicats.

A en croire nos sources, certains ont payé 30000fcfa et d’autres 20000fcfa, condition sine qua non pour retirer leurs véhicules. Un racket que ne digèrent pas les garants des us et coutumes.

L’on ne le dira jamais assez. Le racket est l’une des spécialités de certains agents de sécurité. Au lieu d’assurer la sécurité des personnes et des biens, ils préfèrent se remplir les poches, quitte à racketter des honnêtes citoyens.

Et les autorités prenaient des mesures dissuasives pour arrêter ces désordres ?

Togo-Online.co.uk

LEAVE A REPLY