Les artistes engagés dénoncent l’attaque de leur convoi du 9 novembre dernier

0

Le 9 novembre dernier, le convoi des artistes engagés du Togo a été attaqué par des militaires à Agoè. C’était lors du troisième jour des manifestations de la coalition de l’opposition du début du mois en cours. Les artistes, au cours d’une conférence de presse tenue hier à Lomé, condamnent cette agression.

La caravane des artistes engagés a subi des tirs de la part d’un détachement de militaires à Agoè. Bilan : plusieurs blessés dont un cas grave, celui de l’artiste Ras Sankara est blessé grièvement.

Le mouvement des artistes engagés fait le point de ce qui s’est réellement passé le jour-là : « Nous tenons à dire que nous n’avons pas enregistré de décès, mais plutôt des blessés. Notre caravane qui était sur le grand contournement à hauteur de la CEET a été attaquée par des militaires roulant dans un pick-up. Ils avaient tiré des gaz lacrymogènes et des balles à bille de calibre 12. Nous voulions redescendre sous le pont pour rejoindre la foule qui nous attendait en bas lorsque, brusquement sans sommation, nous avons entendu des tirs nourris en direction de notre car mobile. Certains artistes n’ont eu que le temps de plonger sur la plateforme pour se mettre à l’abri. Un artiste qui était sur le car mobile est tombé et a une fracture du genou et doit se faire opérer. Plusieurs motocyclistes qui accompagnaient le convoi sont tombés de leur moto suite à l’agression et certains sont blessés ».

Devant la presse, ils dénoncent et condamnent cette attaque qui n’a aucun sens. Ils disent être contre la violence.

L’intimidation, les menaces, les répressions, au lieu de les décourager, les confortent plutôt dans leur détermination à œuvrer pour contribuer à l’avènement du désir du peuple, martèlent-ils.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here