Les 43,3% d’analphabètes au Togo peuvent encore espérer

375

Pour rectifier le tir et donner à cette frange aussi importante de la population nationale de jouer vraiment son rôle, ledit ministère s’active, conformément au plan sectoriel de l’éducation qui a prévu l’amélioration de la qualité de l’alphabétisation.
 
Les cadres de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle prennent part depuis ce lundi à Lomé à une formation pour relever les défis.
 
« Il y a nécessité de donner les compétences et les capacités à cette tranche d’âge concernée par l’analphabétisme », a indiqué Bawoumondom Abété, Directeur de l’alphabétisation.
 
Selon Seydou Cissé, expert, il est important de donner une place à la motivation à l’apprentissage, le maintien même des auditeurs dans les< centres d’alphabétisation. « Il s’agira de doter les participants à ces stratégies, comment élaborer et concevoir les matériels, comment les réviser selon l’approche par compétence », a-t-il ajouté.
 
Quinze (15) acteurs de l’éducation non formelle avaient déjà bénéficié de cette formation, au profit des enfants non scolarisés et déscolarisés.
 
Modeste K.
 
source : afreepress
 

TogoActualité.com

LEAVE A REPLY