Le Togo va enfin pouvoir relancer l’industrie de la pêche

561

D’ici 23 mois, le Togo disposera d’un nouveau port de pêche grâce à un financement japonais via la JICA de 14 milliards de Fcfa

Situé à Gbetchogbé (30 km de Lomé), il pourra accueillir 300 pirogues. Des entrepôts frigorifiques permettront le stockage dans des conditions d’hygiène optimales.

Les travaux, réalisés par TOA Corporation et Fisheries Engineering, ont été lancés officiellement mardi par le président Faure Gnassingbé et l’ambassadeur du Japon au Togo, Hiroshi Kawamura.

Les autorités souhaitent relancer le secteur de la pêche. C’est vital car il joue un rôle économique important. 

La pêche emploie près de 22.000 personnes et contribue pour 4% au PIB agricole et pour 1,3% au PIB national.

La promotion de l’économie bleue est nécessaire à condition que la profession puisse pleinement bénéficier de la zone de pêche dont les fonds marins sont systématiquement pillés par des navires-usines appartenant à de grands pays étrangers. 

A tel point que le Togo est contraint d’importer du poisson.

En Afrique de l’ouest, la pêche illégale compte pour un cinquième des volumes annuels levés (5,2 millions de tonnes en 2013 selon la FAO) et  génère une très nette surpêche par rapport à la capacité de reconstitution des réserves de poissons. 

Le Togo s’est doté d’un arsenal complet pour protéger son espace maritime.

Republic Of Togo