Le MMLK saisit le ministre de la santé à propos des comportements indésirables du personnel du CHU SYLVANUS OLYMPIO

467

Le Mouvement Martin Luther KING
MMLK (La Voix des Sans Voix )
A Monsieur le Ministre de la Santé
LOME
 
Lomé, le 12 juin 2016
 
Objet : Comportements indésirables du
Personnel du CHU Sylvanus OLYMPIO
Suite à la mort de SIABI Clémence ce
10 Juin 2016.
 
Monsieur le Ministre,
 
Nous venons très respectueusement avec désolation et consternation vous faire part des comportements indésirables et inhumains du personnel de la santé en général et celui du CHU Sylvanus OLYMPIO, dans l’exercice au quotidien de leurs fonctions vis-à-vis du peuple Togolais.
 
En effet, il n’est de secret pour personne que depuis belle lurette, le domaine de la santé au Togo s’est considérablement dégradé et semble définitivement être relégué au rang accessoire. Pour preuve, les infrastructures et les matériels dans les unités et centres publics de santé, sont obsolètes, démodés, vétustes, amortis voire inappropriés pour notre époque. Ils sont devenus sans nul doute de véritables mouroirs pour les populations qui sont malgré tout , contraintes à s’y rendre ,faute des moyens financiers pour se faire soigner dans des cliniques privées . Du coup, des milliers de concitoyens sont déjà victimes de cette précarité.
 
Monsieur le Ministre,
 
Si l’état des infrastructures et des matériels est un obstacle évident, le défaut de conscience professionnel des praticiens de la santé, en est un autre incontestable.
Malgré la campagne de sensibilisation du Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du TOGO( SYNPHOT) intitulée : CAMPAGNE POUR LE SOURIRE AUX PATIENTS ,une initiative louable consistant à faire prendre confiance aux personnels et praticiens de la santé en vue des prestations de soins de qualité pour sauver des vies humaines menacées, il est triste et malheureux de constater que les mauvaises comportements et habitudes persistent ,subsistent voire s’aliènent . A titre d’illustration ,il suffit de faire un tour au CHU Sylvanus OLYMPIO à Lomé dans les services d’urgence , du bloc opératoire et de la maternité ,pour s’en rendre compte des cris de détresse, de lamentation, de désespoir et d’indignation des malades et de leurs familles. A l’unanimité, le constat est le même : inconscience et indifférence du personnel de la santé. Par conséquent, les plaintes sont légion et les graves manquements dans les différents centres publics, s’accentuent pendant les services de nuit.
 
Selon les informations et nos enquêtes ,il s’avère que pendant la nuit , le personnel de garde ( médecins , sages-femmes, gardes malades , se concentre plutôt sur les séries de feuilleton à la télévision , se préoccupe ,s’active et s’accroche à leurs portables ( whatsaps , facebook et autres ) et s’intéresse à leurs copains et copines.
A l’inverse, les malades, mêmes ceux en situation critique entre la mort et la vie, sont impitoyablement abandonnés à leur triste sort jusqu’à ce que l’irréparable ne survienne. Sacré personnel de la santé !
 
C’est le cas actuel de la compatriote SIABI Clémence, âgée de 32ans, admise le 5 juin 2016 au bloc opératoire (salle 222). Après une opération chirurgicale pourtant réussie dans la nuit du 7 juin, elle décéda le 10 juin parce que dans la nuit suivante après l’opération, l’équipe de garde dont le médecin en tête, n’a pas su prendre en charge sa plaie pour la panser en vue de sauver la vie à cette patiente. Malgré les appels et les cris persistants et répétitifs des membres de la famille, le médecin de garde a fait sourde oreille et s’est contenté seulement de sa télévision et de son portable.
C’est avec désolation, déception et indignation que le personnel de la santé renonce à son serment et laisse mourir impitoyablement les malades.
Monsieur le Ministre,
Eu égard à ce qui précède, il serait judicieux de bien vouloir revoir l’usage immodéré et exagéré des portables et des médias (TV, radio) par le personnel de la santé lors des heures de service. Aussi, vous faudrait-il faire disposer du groupe électrogène au niveau du bloc opératoire en vue de remédier au déficit de l’électricité en cas de coupure. 
 
Espérant que vous tiendrez compte de notre préoccupation, veuillez croire, Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute déférence.
 
Le Président
 
Pasteur EDOH K.KOMI
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

TogoActualité.com

LEAVE A REPLY