Le dialogue social relancé par Komi Klassou

182

Après la célébration de la fête des travailleurs, les centrales syndicales sont allées ce jeudi remettre leur cahier de doléances au Premier ministre, Selom Komi Klassou.

Ce cahier de charge contenant les doléances des travailleurs togolais, remis au Premier ministre en 2016 n’ont pas encore trouvée de solution. Ainsi, point n’est besoin de multiplier les cahiers de charge sans résultats.

Le respect du SMIG dans le secteur privé, la revalorisation des pensions de retraite, le relèvement de la valeur indiciaire dans le public, à la prise en charge des cas d’urgence en rapport avec l’Institut national d’assurance maladie (INAM), les conventions collectives sectorielles surtout dans les entreprises de la zone franche et des industries extractives, la formation syndicale et l’éducation ouvrière ainsi que les conditions de travail en général sont autant de revendications contenues dans ce cahier de charge.

Après la rencontre Sélom Klassou a promis la relance du dialogue social, un cadre de négociation entre employeurs et employés. Il promet « d’ouvrir très prochainement cette table ronde. Rassurez-vous que ça ne vas plus durer. La table ronde, la redynamisation du dialogue social et ensemble vous aurez cette opportunité d’échanger ».

Gilbert Bawara en charge de la Fonction Publique, lui, a donné rendez-vous à tous les acteurs du dialogue social de se retrouver lundi prochain pour convenir du calendrier et de l’agenda des discussions.

M E

Lomechrono.com

1 COMMENT

LEAVE A REPLY