Le clan Adigo & Alliés modernise les rites de veuvage

13

Le Clan Adjigo & Alliés dans la préfecture des Lacs à Aného a réformé ses rites de veuvage. La réforme coutumière est à mettre à l’actif de l’ONG Alafia à travers le projet » Revue ou éradication des pratiques coutumières néfastes de veuvage qui sont des formes de violences faites aux femmes et qui peuvent entraîner la contamination aux VIH/SIDA dans la préfecture des Lacs ».

Après invocation des ancêtres, les praticiens et garants des us et coutume allègent dorénavant les charges de veuvage  du clan Adjigo & Alliés, bannissant ainsi les pratiques néfastes qu’il contenait.  Le rite, qui de par le passé se faisait pendant des jours voire des mois ne prendra désormais qu’une seule journée.

La nouvelle forme de cérémonie de veuvage que vont observer désormais les filles et fils Adigo & Alliés a été présentée samedi au palais royal flamani.

« Nous avons décidé d’alléger la cérémonie de veuvage. Ce qui fait qu’au lieu des mois et des mois, aujourd’hui, en moins de 24 heures tout est fini. Autrement dit la veuve est admise en internement la veillée vers 18 heures  et le lendemain à la meilleure heure elle est libérée » a précisé Georges Quam Kuakuvi, Président du Conseil des us  et coutumes.

L’histoire retiendra que c’est sous le règne de Nana Ane Ohiniko Quam Dessou XV que les nouvelles coutumes de veuvage ont été instaurées.

Le roi des Mina, Chef traditionnel de la ville d’Aného qui dit entériner la nouvelle donne a  rassuré son clan.

« Le veuvage qui se faisait avant avec des exigences un peu concordant des mesures dégradantes pour les femmes, c’est terminé. La nouvelle formule allégée à une journée est accessible à toutes les femmes », a-t-il dit.

Tout cela a été possible grâce aux plaidoiries de ALAFIA. Ce projet, l’ONG l’a déjà exécuté dans les préfectures de Kloto, de Kpendjal, de Haho et d’Agou entre autres.

TogoBreakingNews.info