Le CJD et le CNJ s’approprient l’héritage d’Hilaire Logo Dossouvi

35
Le CJD et le CNJ s’approprient l’héritage d’Hilaire Logo Dossouvi

Considéré comme une figure immortelle de la lutte pour la démocratie et de l’éveil démocratique au Togo, feu Hilaire Logo Dossouvi, l’homme à l’origine des soulèvements des années 90, a été honoré par la jeunesse togolaise ce jour 05 octobre.

Vingt-sept (27) ans après l’éveil démocratique, le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) et le Conseil National des Jeunes (CNJ), face à l’actualité sociopolitique du moment dans le pays a jugé opportun de se rappeler à la mémoire de ce jeune activiste.

Les deux associations de la jeunesse ont tenu ce jeudi, une conférence-débat autour du thème : « Engagement politique de la jeunesse pour la démocratie au Togo : quelles leçons en tirer ? ».

« Réfléchir à comment faire mieux que nos dirigeants actuels, réfléchir à comment construire une société beaucoup plus stable, un Etat émergent et développé, une nation qui attire. Voilà les préoccupations qui devront faire partie de nos priorités. Concentrons-nous sur l’essentiel », a conseillé Mathieu Agada, jeune leader membre de la CJD.

Les différentes formes de démocraties vécues par les Togolais depuis les indépendances jusqu’aujourd’hui ont été rappelées par le professeur Kokou Tchariè de l’Université de Lomé. Il a surtout découragé la jeunesse de « suivre bêtement les politiciens pour casser le peu d’infrastructures que le pays a. «Casser c’est facile mais reconstruire c’est difficile. Chacun dans son coin doit faire de la pédagogie et proscrire la violence dans les revendications et prôner la paix afin de gagner la lutte », a martelé le communicateur.

Eli Attiogbé, un des compagnons de lutte d’Hilaire Logo a lui aussi lancé le même appel aux participants. Il a appelé la jeunesse togolaise à une prise de conscience et à éviter la violence dans leurs comportements. « Militez dans les partis mais intelligemment », a-t-il conseillé.

Christelle Agnindom

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here