Le calme est revenu dans la capitale

398

Le bilan des incidents survenus mardi à Lomé s’élève à un mort côté protestataires et à plusieurs blessés dans les rangs des forces de l’ordre.

Dès le matin, des chauffeurs de taxis et des conducteurs de taxi-motos, rejoints par des groupes de casseurs, avaient commencé à bloquer le trafic pour protester contre la hausse du prix de l’essence.

Le mouvement a vite dégénéré avec le caillassage de véhicules, l’incendie d’un bus et la destruction du mobilier urbain. L’intervention de la police a permis de rétablir le calme au bout de plusieurs heures d’échauffourées. 

Dans un communiqué publié dans la soirée, le gouvernement a condamné les violences et a appelé au calme.

L’occasion de rappeler également qu’au Togo les produits pétroliers continuent d’être subventionnés. Depuis le début de l’année, cette subvention est supérieure à 2 milliards de Fcfa.

L’augmentation du litre à la pompe s’explique par l’évolution des cours mondiaux du prix du pétrole et le renchérissement du dollar, devise de référence pour l’achat des produits pétroliers.

Republic Of Togo

LEAVE A REPLY