L’autre puissance émergente

235

Des représentants du secteur privé togolais sont attendus les 9 et 10 mars prochains à New Delhi pour le XIIe Conclave Inde-Afrique.

Pour le directeur de la Coopération bilatérale, Amévi Akpoto Komlagan, cette conférence constitue une opportunité de plus pour identifier des partenaires et bénéficier des appuis financiers de l’Exim Bank of India qui finance une importante partie des investissements privés en Afrique.

La délégation togolaise sera conduite par la ministre du Commerce, Bernadette Legzim-Balouki et par Johnson-Kueku-Banka, directeur général du Centre des expositions de Lomé (Cetef) et coordinateur de ce déplacement.

Sept projets concernant l’hydraulique villageoise, la transformation des produits agricoles, l’énergie, l’électrification rurale, l’équipement des structures sanitaires seront présentés à New Delhi. Avec l’espoir de trouver des financements.

Les indiens ont mis à disposition une ligne de crédit de 10 millions de dollars pour financer les grands projets d’investissements tant dans le public que privé. Le Togo espère en profiter, explique Johnson-Kueku-Banka.

L’Exim Bank of India a déjà accordé près de 100 millions de dollars de financement au Togo.

Si Delhi n’est pas encore perçue, sauf exceptions, comme un acteur majeur sur le continent africain, ses échanges avec lui se développent pourtant de façon quasi exponentielle, passant de 3 milliards de dollars en 2000 à … 70 milliards en 2014. 

L’Inde ambitionne de parvenir en 2017 à 100 milliards d’investissements sur le continent.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here