La « révolution digitale », la nouvelle trouvaille de Tata Cina !

576

On connaît la révolution industrielle, on connaît la révolution française aussi, grâce à nos cours d’histoire suivis en classe. On connait aussi la révolution au Burkina Faso, qui a balayé du pouvoir Blaise Compaoré, le parrain de quelqu’un. Révolution digitale en Afrique, ça vous dit quelque chose ? Ne vous gênez pas. Ce n’est pas un programme d’histoire ou de science. Ce n’est rien d’autre que la nouvelle recette de Tata Cina Lawson, la ministre des mégas, c’est-à-dire de l’Internet au royaume des Gnassingbé.

La « révolution digitale », la nouvelle trouvaille de Tata Cina !

C’est le nouveau chantier que notre ministre de l’Economie numérique très trop proche de « Woabé » compte entreprendre pour toute l’Afrique, après avoir réglé le problème de l’Internet au Togo où la connexion file comme un caméléon handicapé atteint de paludisme grave. Dans notre pays ici, il suffit de penser à télécharger un document, et le téléchargement se déclenche automatiquement et se termine avant même qu’on n’appuie sur la touche Démarrer. Ce nouveau combat, Tata Cina en a parlé à Bruxelles, à l’occasion des Journées européennes du développement (JED) organisées ces mercredi et jeudi par la Commission européenne. C’est le plus important forum européen sur la coopération internationale et le développement et il en est à sa Xe édition qui porte sur les 17 Objectifs du développement durable (ODD). La ministre de l’Internet au Togo compte parmi les intervenants dont le SG de l’ONU Ban Ki-moon, le « prégodent » centrafricain Faustin-Archange Touadéra, entre autres et aurait profité de son intervention sur le rôle du numérique comme accélérateur du développement socio-économique en Afrique pour faire passer son message et impliquer davantage l’UE dans cette révolution digitale de l’Afrique.

Bon, révolution digitale-là, qu’est-ce qu’on peut bien trouver dedans ? Des ordinateurs distribués et l’Internet très très haut débit installé dans tous les ménages ? Les Africains vont maintenant tout faire à l’ordi et dépasser les « yovo yovo bonsoir » ? On espère que cette fois-ci, cette annonce faite sera accompagnée du concret. Sinon Tata Cina est unique. Qu’est-ce qu’on n’a pas entendu avec elle ? Opérateur virtuel, Internet très très haut débit, faire du Togo la Silicon Valley de l’Afrique…elle est très féconde en inventions et autres effets d’annonce en matière d’Internet. Elle est à l’Internet ce que sa collègue Da Victo est au développement à la base avec le FNFI et ses multiples bébés financiers terminés par SEF (AGRISEF, AJSEF…). Mais en termes de concrétisation, on ne voit jamais rien. Malgré tout, Tata Cina ne manque jamais d’inspiration. Si elle continue sur cette lancée, elle rentrera à coup sûr dans le Livre Guinness des records.

Source : Liberté

27Avril.com

LEAVE A REPLY