La Pâques a rimé avec des chants classiques du groupe Erato et de l’école de musique « La Belle mélodie »

50

Les amoureux de musique classique n’ont pas été déçus du spectacle qui leur a été offert dans la nuit de dimanche à lundi à la salle Alédjo de l’Hôtel Sarakawa par le groupe Erato et l’école de musique « La Belle mélodie » de Lomé. Bien au contraire, ils sont nombreux à avoir quitté les lieux le sourire aux lèvres et « satisfaits » de la prestation offerte par les groupes organisateurs de l’événement.

« J’aime beaucoup la musique classique. Je n’écoute que ça. J’ai été très surprise, je ne savais pas qu’on pouvait chanter comme ça au Togo. J’ai toujours vu ça dans les opéras en Europe mais je ne m’attendais pas à un tel spectacle ici avec de si belles voix », a confié à Afreepress une invitée à ce concert de musique lyrique et de variétés, œuvres de François Aleke, coordonnateur du groupe Erato et de ses partenaires qui sont l’école de musique « La Belle Mélodie » et le groupe Maersk, représenté par M. Edem Tengué.

Henry Montra, danseur chorégraphe et pédagogue, s’est spécialement déplacé depuis son pays de résidence, l’Allemagne pour vivre cet événement « inédit » que Lomé abrite pour l’une des toutes premières fois. « Nous sommes dans un monde de métissage et je pense que c’est ça qui fait enrichir le monde et fait promouvoir la culture de par les frontières. La danse classique, la musique classique, la danse contemporaine et la musique africaine se mélangent aujourd’hui. Il va falloir vraiment valoriser cette relation et cette collaboration des disciplines », a-t-il plaidé louant au passage, la qualité de la prestation offerte par les solistes et musiciens des deux groupes.

Chez le coordonnateur du groupe Erato, c’est la joie et la satisfaction qui se lisaient après ce « coup d’essai qui s’est transformé en coup de maître ». « Notre ambition c’est d’amener les Togolais à savourer ce que d’autres savourent sous d’autres cieux, l’opéra qui transforme des vies. L’idée a germé et nous nous sommes concertés et voilà le prix. Nous n’allons pas nous limiter à ce concert, nous avons d’autres événements », a fait savoir François Aleke à Afreepress.

D’ailleurs, Yannick Zilhoube, un spectateur rencontré sur les lieux n’attendait que ça. Il s’est dit « très content » d’avoir eu la chance de prendre part à ce rendez-vous de chants lyriques qui, selon lui, a fait voyager l’assistance à travers des « styles, des univers et des émotions ».

Il faut rappeler que le groupe Erato est un groupe de solistes d’Opéra qui regroupe des personnes de tout bord et de tout âge engagées dans la vie active et désireuses de promouvoir l’art lyrique et la musique classique de portée professionnelle pour la thérapie de l’âme et du corps.

A.Y.

Source : www.icilome.com