La LTDE appelle les étudiants et la population à se rendre massivement au Palais de justice ce matin

828

Va-t-on vers un 5 octobre bis ? En tout cas, malgré l’arrestation et la détention de son président, la Ligue togolaise des droits des étudiants (LTDE) ne semble pas faiblir.

Visiblement, les autres étudiants, membres ou non de la LTDE, se sont appropriés la lutte pour l’épanouissement de l’étudiant togolais. Dans un communiqué rendu public hier, l’association appelle les étudiants, les parents et toute la population de Lomé à se rendre au Palais de Justice pour exiger la libération des étudiants.

La LTDE est soutenue dans sa démarche par d’autres associations estudiantines soeurs de la sous-région, notamment l’ASET, l’AEEM (MALI), l’UGEB (Burkina) l’UNSEB (Bénin), la FESCI (Côte d’Ivoire) et le MEET du Togo.

Elles demandent donc aux étudiants de “boycotter tout activité pédagogique (cours, ,devoirs,TP,TD et de se présenter demain lundi (Ndlr, aujourd’hui) le 19 juin 2017 à 07h au tribunal de Lomé pour exiger de façon pacifique la libération sans conditions des camarades détenus
dans la violence et l’injustice”.

Par ailleurs, elles exigent du gouvernement, après bien sûr la libération des camarades, “la réouverture du dialogue sur la plate forme 2016-2017 débuté le mardi 13 JUIN 2017 pour préserver la paix sur le campus”.

I.K

Source : www.icilome.com

3 COMMENTS

  1. Je salue à tout le monde à mon avis et en ce qui concerne les manifestations qui se déroulent au campus de Lomé entre les étudiants et les forces armées togolaises je dirais que l’armée togolaise n’est pas républicaine au lieu de chercher les solutions aux problèmes que les étudiants soulèvent elle aggrave la situation tout en lançant les gaz lacrymogènes et en frappant certains étudiants qui sont des innocents quant à moi je déplore la situation dans laquelle nos étudiants se trouvent bonne réflexion à nos autorités.

LEAVE A REPLY