La destination Togo ne fait plus rêver les touristes

285

Le 06 avril dernier, le Forum économique mondial a procédé au classement mondial de la compétitivité touristique. Le Togo, un pays qui autrefois, obnubilait les touristes, ne figure pas dans le classement.

Ce n’est pas surprenant. Le Togo a complètement dégringolé et ne figure nulle part parmi les 136 pays au monde classés par le Forum économique mondial.

La sécurité, la santé et l’hygiène, l’ouverture sur l’étranger, la valorisation des ressources naturelles, l’environnement durable, les ressources culturelles, le marketing touristique, le niveau des prix, les ressources humaines qualifiées, les infrastructures routières et aéroportuaires et les services touristiques, sont les critères pris en compte par ledit classement.

Le Togo ne répond malheureusement pas à tous ces critères au moment où les pays voisins, en l’occurrence le Bénin, le Ghana, la Côte d’Ivoire, ont lutté pour se tailler une bonne place. Même s’ils n’occupent pas les meilleures places, ils figurent dans le classement 2017.

Cette dégringolade du Togo s’explique par la gestion chaotique de tous les secteurs, en l’occurrence celui du tourisme depuis plusieurs années. Il serait temps que le Togo prenne exemple sur ses pays voisins.

Notons qu’ils sont au total 34 pays africains à figurer dans le classement 2017 de la compétitivité touristique. La première place a été raclée par l’Afrique du Sud, tandis que le Tchad arrive en dernière position dans le classement.

JA

Lomechrono.com

3 COMMENTS

  1. ils viendront faire koi si par exemple le charmant hotel de la paix est devenu un taudi?incapable de le renauver et radison blue avec tout ses militaire on dirait camp RIT annexe?????

  2. Its like you learn my mind! You appear to grasp a lot about this, such as you wrote the e-book in it or something. I think that you just could do with some percent to pressure the message home a little bit, however instead of that, that is wonderful blog. A fantastic read. I’ll definitely be back.

LEAVE A REPLY