La délivrance du permis de construire désormais automatisée au Togo

56

Le gouvernement togolais est résolument engagé dans les réformes pouvant améliorer le climat des affaires. Il vient d’automatiser la délivrance du permis de construire afin de faciliter les démarches aux citoyens. Le lancement a été fait vendredi à Lomé par Fiatuwo Kwadjo Sessenou, le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Cadre de Vie du Togo. C’était en présence de Sandra Johnson, Conseillère à la Présidence togolaise, du Maire de Lomé et du président de l’Ordre national des architectes du Togo.

Depuis plusieurs années, le gouvernement togolais a engagé des réformes dans le secteur de l’urbanisme pour une gestion transparente de l’espace et de l’aménagement du territoire. Ces reformes induisent une réduction considérable du coût et du délai de délivrance du permis de construire.

Désormais, un permis de construire peut s’obtenir en 30 jours alors qu’auparavant, l’attente pouvait durer de 200 à 300 jours. Son coût est aujourd’hui à 30.000 FCFA selon la taille du bâtiment alors qu’il fallait débourser 300.000 FCFA.

Pour Nicolas Akidjetan, le Président de l’Ordre National des Architectes du Togo (ONAT), l’automatisation de la demande de permis de construire est un outil mis à la disposition des architectes.

M. Akidjetan s’est réjoui du fait que pour gagner en temps et en efficacité, l’architecte a désormais la possibilité d’envoyer directement depuis son cabinet le dossier de demande de permis de construire.

Lors de son intervention le ministre Fiatuwo Sessenou a indiqué que la construction d’une maison sur toute l’étendue du territoire national est désormais soumise à l’obtention obligatoire d’un permis de construire.

« L’automatisation permet d’éviter les échanges de dossiers physiques entre les administrations impliquées dans le processus de délivrance du permis de construire et les citoyens », a déclaré Me Sessenou.

Rappelons que l’automatisation a été pilotée par le ministère de l’urbanisme avec la collaboration de la mairie de Lomé et de l’ONAT. Le processus a été financé par la Banque Mondiale.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here