La composante 3 du PAD entre dans sa phase active

165

La composante 3 du Programme d’Appui à la Décentralisation (PAD), laquelle axée sur la consultation et à l’inclusion des citoyens dans la vie commune, entre dans sa phase active. La plateforme informatisée pour le système de suivi-évaluation par les citoyens (Sysec) à partir du téléphone mobile est désormais opérationnelle. Le manuel de procédures de ce système (de consultation ) a été validé au cours d’un atelier animé ce mercredi à Lomé.

Ce manuel est un outil de référence spécialement conçu pour déterminer les procédures, afin de faciliter l’exécution des tâches relatives à la mise en œuvre du système de suivi-évaluation par les citoyens (Sysec) dans les municipales participantes du système au Togo.

Ce système qui va permettre désormais aux citoyens de participer activement à la vie de la cité, est basé sur l’utilisation d’une plateforme informatisée et de la téléphonie mobile.

Avec cette plateforme informatisée, les citoyens peuvent se prononcer facilement sur les problèmes qui minent leur commune en envoyant des sms anonymes et gratuites à partir de ce numéro vert, 2550.

Selon Figarede Guy, directeur de l’Agence d’Exécution des Travaux Urbains Togo (AGETUR-Togo), contrairement au système de suivi-évaluation classique qui nécessite beaucoup de temps et ressources humaines pour la collecte de données, “cette plateformes informatisée est innovante et permet de faire des sondages au sein de la population sur les questions de développement local par le téléphone portable en un temps record à partir d’une base de données préalablement établis sur un groupe cible bien défini”.

Ces données, une fois recueillies, seront analysées et validées par de jeunes volontaires formés à cet effet. Consolidées sous formes de rapports, les données vont permettre aux autorités locales de connaître les inquiétudes et les attentes de leurs administrés et de pouvoir planifier des actions, en y intégrant ces différentes aspirations.

Pour l’heure, les villes de Sokodé, de Kpalimé et de Tsévié sont les seules bénéficiaires de ce système de suivi-évaluation par les citoyens (Sysec).

“Les acteurs de développement des trois communes pilotes, les organisations de la société civile, les CDQ, tous les autres corps organisés, chefferies et les autorités communales doivent désormais se mobiliser autour de ce système, se l’approprier pour tirer un meilleur profit en terme d’outil de développement”, a conseillé le Dg l’AGETUR-Togo.

Rappelons que le Programme d’Appui à la Décentralisation (PAD) est financé par la Coopération Allemande à travers son bras opérationnel la KFW, une organisation financière allemande au Togo. Le programme en question se résume en trois composantes.

La première concerne, la construction ou la réhabilitation des infrastructures socioéconomiques, notamment les marchés, les gares routières et les abattoirs, la deuxième, le renforcement de capacité de l’administration sur la maîtrise d’ouvrage communal et la troisième, la consultation des citoyens pour une intégration dans la vie commune.

KG.

Source : www.icilome.com

1 COMMENT

LEAVE A REPLY