La Banque mondiale valide un nouveau cadre de partenariat avec le Togo Featured

135

Le Groupe de la Banque Mondiale a validé mercredi un nouveau cadre de partenariat avec le Togo. L’institution décide de doubler l’aide de l’Association Internationale de Développement (IDA) du Togo pour l’amener à plus de 350 millions de dollars. Le nouveau cadre de partenariat entre le Togo et le Groupe de la Banque Mondiale court de juillet 2016 à juin 2020.

Les 350 millions de dollars à percevoir pendant quatre ans seront destinés à renforcer la gouvernance, les services essentiels et l’activité du secteur privé.
Le Togo est appelé à opérer des réformes dans la gouvernance pour garantir une distribution plus équitable et transparente des ressources à tous. A cet effet il doit renforcer la responsabilité vis-à-vis des citoyens et des institutions indépendantes plus fortes à tous les niveaux.
Le pays est contraint aussi d’œuvrer pour la durabilité et la résilience de l’environnement.
Enfin il doit chercher à parfaire le secteur privé et créer de nouveaux emplois.
A ce niveau, la Banque s’engage à aider les autorités à améliorer la politique budgétaire et la gestion de la dette à travers notamment une nouvelle série d’opérations à l’appui des politiques de développement. Ces opérations vont soutenir les réformes sur les politiques et l’administration fiscales, la gestion des investissements publics et la gouvernance dans les secteurs de l’énergie et des télécommunications.
Par la même occasion une assistance technique et des investissements viendront en appui aux réformes budgétaires et réglementaires et aux investissements destinés à renforcer le secteur privé formel et la productivité agricole, l’accès aux marchés et les chaînes de valeur.
Elle va en outre améliorer la qualité des services d’infrastructure économique et promouvoir le renforcement des compétences et les débouchés professionnels.
C’est la première stratégie élaborée par la Banque Mondiale à l’intention du Togo depuis le réengagement de l’IDA au Togo en 2008.
Pour Pierre Laporte, Directeur des opérations de la Banque Mondiale pour le Togo, cette stratégie est un ouf de soulagement, car elle permettra au pays de rattraper le retard accusé auprès des bailleurs de fonds pendant 15 ans de désengagement.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here